Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

5 décembre 11h - square des anciens d'AFN - cérémonie d'hommage aux morts pour la France - guerre d'Algérie - combats au Maroc et Tunisie - 7 décembre - Loto du FCUU à la salle polyvalente
Les archives
    2017

    2016

    2015

    2014

    2013

    2012

    2011

    2010

    2009

    2008

    2007

    2006

    2005

    2001

    2016

 

L'agenda du mois

 

 

Restauration scolaire

 

Géolocalisation

 

Les actualités de la commune

Deprecated: Function split() is deprecated in /home/uzemain/www/actualites.php on line 523

Concertation : la ressource en eau du secteur de Vittel

   






 


Comment concilier développement économique, aménagement du territoire et gestion durable des ressources en eau ?

C’est en réponse à cette question que les Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) ont été créés par la loi sur l’eau de 1992.

Contexte de l’exploitation de la nappe des GTI.


La nappe des grès du Trias inférieur est une des principales ressources en eau de la région. Dans les Vosges, la nappe est présente sur la partie Ouest du département. Elle présente un contexte hydrogéologique particulier, avec une eau de très bonne qualité mais une faible capacité de recharge et l’existence d’une faille (dite faille de Vittel) qui compartimente la nappe.
La création de forages s’est développée à partir des années 1960 ; notamment dans les secteurs de Vittel-Contrexéville afin d’accompagner le développement de l’exploitation des eaux minérales. L’exploitation s’est ensuite étendue vers les secteurs de Mirecourt, Bulgnéville et Martigny-les-Bains afin d’assurer l’alimentation en eau potable des populations.
La forte augmentation du nombre de forages des années 1960 aux années 1990 a entrainé des baisses importantes des niveaux d’eau de la nappe, notamment dans le bassin de Vittel-Contrexéville-Mirecourt.

Le périmètre retenu en 2009 pour l’élaboration du SAGE GTI (Grés du Trias Inférieur) comprend le périmètre de la Zone de Répartition des Eaux (anciens cantons de Bulgnéville, Charmes, Dompaire, Darney, Lamarche, Mirecourt et Vittel) auquel s’ajoute l’ancien canton de Monthureux-sur-Saône, secteur faisant partie de la zone de recharge de la nappe des GTI dans l’Ouest vosgien.
Aujourd’hui le périmètre recouvre en partie les quatre cantons de Vittel, Mirecourt, Charmes et Darney. Il correspond à la zone d’utilisation de la nappe des Grès du Trias Inférieur (GTI) là où elle est profonde et a un fonctionnement particulier.

La Commission Locale de l'Eau (CLE) (qui regroupe 46 membres : 24 personnes représentants les collectivités territoriales ; 13 personnes représentants les usagers ; 9 personnes représentants l’Etat et ses différents services) a proposé :
- D'atteindre l’équilibre pour le Secteur Sud-Ouest. Respecter le volume maximum prélevable de 2,1 million m3/an Maintenir l’équilibre sur le secteur Nord. Respecter le volume maximum prélevable de 1,6 million m3/an Maintenir le bon état de la nappe du secteur Sud Est Retrouver le niveau patrimonial de la nappe à plus long terme
- D'optimiser tous les usages par des mesures d’économie d’eau
Une des premières priorités du SAGE est d’optimiser tous les usages de l’eau par économie d’eau, maîtrise de la consommation. Pour le secteur Nord qui est à l’équilibre et le secteur Sud-Ouest qui est déficitaire, cette priorité est un impératif immédiat.
- De satisfaire tous les usages, en mobilisant des ressources complémentaires
Afin de satisfaire tous les usages de l’eau, comme l’optimisation des usages de suffit pas à atteindre l’équilibre de la nappe en 2021, des réductions de prélèvement sont recherchées par la mise en service de nouveaux pôles de production ou de distribution venant se substituer aux prélèvements excédentaires. Il s’agit de substitution de ressource qui vise à satisfaire, à partir d’une ressource dont le bon état est garanti, les besoins en réduction des prélèvements dans le secteur de la nappe des GTI déficitaire (secteur Sud-Ouest), les besoins en sécurisation de l’alimentation en eau potable, ainsi que d’éventuels besoins nouveaux. En matière de substitution structurante de capacité de 0,5 à 1 million m3/an, la CLE retient deux ressources parmi les possibilités étudiées dans le schéma directeur des ressources en eau du SAGE GTI :
Les projets structurants mobiliseront en premier la nappe des GTI du secteur Sud Est en raison de sa faible vulnérabilité, de sa faible variabilité en terme de qualité et de sa productivité, sans préjudice des ressources actuellement exploitées.
Un complément pourrait être apporté par les captages existants de la nappe des calcaires du Dogger à Removille et Attignéville.
- De partager les coûts induits par les opérations de substitution de ressource de manière équitable
Conformément à la loi sur l’eau, la CLE pose un principe de partage équitable des coûts des opérations de substitution de ressource. Les coûts concernés sont les suivants :
Coûts d’investissement induits par les opérations de substitution de ressource
Coûts de fonctionnement induits par les opérations de substitution de ressource
Nestlé s’engage à assurer son concours au co financement de la solution technique retenue sans surcoût pour les usagers.
D’autres co financeurs pourront être identifiés, comme l’Agence de l’eau, le Département, …


Bilan de la concertation publique du 13 décembre au 20 février.

Le bilan de la concertation montre une tendance favorable à la proposition de la commission locale de l'eau.

Toutefois, il apparait que tous n'acceptent pas de cautionner les résultats des deux ateliers de concertation qui ont eu lieu à Contrexéville.
Quand la parole est donnée afin d'échanger, d'exprimer un point de vue, de se documenter ou de recevoir des réponses à des questions notamment environnementales, certaines personnes en profitent pour imposer leur vision idéologique, rêvée et incantatoire sur le sujet d'actualité en l'occurrence la gestion de la ressource en eau de notre territoire.
La liberté d’expression n’est pas pour autant absolue et doit se concilier avec d’autres libertés ou droits fondamentaux. Ainsi on ne peut pas accepter, au nom de la liberté d’expression, d'entendre des mots comme «collabos», «criminels» ou «terroristes». Il y a donc dans les sociétés démocratiques des limites à la liberté d’expression. Dommage que certaines personnes ne mesurent pas la chance qu'elles ont en France de pouvoir exprimer leur opinion. A moins qu'à bout d'arguments rationnels, l'expression ne soit plus que celle d'une radicalisation qui échappe au respect et au bon sens.

"L’écologie est affaire de tous. Mais nous assistons actuellement à une radicalisation de certains mouvements écologiques intégristes qui s’orientent vers le fanatisme et le totalitarisme".
On risque de voir intervenir ces groupes radicaux dès que l'on voudra créer une grande surface, un barrage ou une autoroute... Finalement, que le projet soit bon ou mauvais, là ne sera plus la question
(Yves Ponroy, biologiste et Biochimiste, Docteur es Sciences).


Malheureusement, de nombreuses personnes se sont exprimées de façon inacceptable lors de la dernière réunion plénière à Vittel le 14 février ; dommage, car un mouvement écologiste vertueux et apolitique mériterait mieux que cela pour garantir sa crédibilité.

Alain PIERRE
Membre du bureau de la CLE
Président du Syndicat Intercommunal des Eaux des Monts Faucilles



Lire l'article d'Alain BUFFE Site Internet Epinal Infos - la Plaine.
 

article la plaine Alain BUFFE DU 17 février


 

De précieuses aides au bénéfice des enfants de notre école

   






 


L'Association Autour des Ecoles d'Uzemain a tenu son assemblée générale annuelle le vendredi 11 janvier.
De nombreuses activités au service des enfants et de l'école ont été menées par les parents d'élèves qui animent l'association en parfaite collaboration avec les enseignants et la commune.


Etaient présents : M le Maire, Mme Pauline BABEY-FOLTZER, Mme Ophélie BASTIEN, Mme Hadjer BELDJERROU , Mme Gisèle BODEZ, Mme Maryvonne BRANDAZZI, Mme Chantal DAUBIE,M Didier DAUBIE, Mme Sabrina HERBE, Mme Anne LEBRUN, Mme Christine MARANDEL, Mme Mélanie MARIEY, Mme Allison MARTIN, Mme Coralie PERRY.
Sabrina Herbé, présidente, commence cette assemblée en remerciant les personnes présentes. Elle remercie également toutes les personnes qui nous aident lors de nos manifestations et de nos réunions.
Madame la présidente évoque les activités de l’année écoulée ainsi que le déroulement de celles-ci : le carnaval, Pâques, la distribution des dictionnaires, la kermesse, la vente de calendriers et la vente de chocolats. Toutes ces opérations furent un succès et l’association remercie vivement toutes les personnes qui y ont participé.
Ensuite, les différentes dépenses et achats au cours de l’année 2018 ont été énumérés : achat de dictionnaires pour les CM2, participation à l’achat de nouveaux ordinateurs en collaboration avec la mairie, financements des sorties cinémas et d’un spectacle culturel pour tous les élèves de l’école, achat d’un panier de basket et de deux ballons pour le périscolaire, participation financière pour le centre aéré, cadeau pour le départ de Madame Odile.
Pour l’année 2019, l’AADEU participera au financement de sorties scolaires ou du voyage de fin d’année des élèves (à définir avec les enseignants).
De plus, grâce à la vente des calendriers et aux sponsors qui ont participé, les bénéfices seront reversés au périscolaire et pour l’achat de matériels pour la BCD.
L’association organisera cette année plusieurs manifestations :
-Carnaval le samedi 9 mars
-Jeux de Pâques le samedi 20 avril
-Spectacle de fin d’année avec l’école
Diverses ventes auront lieu durant l’année scolaire…
La présidente Mme HERBE Sabrina ainsi que la secrétaire Mme DURIEUX Céline actuelles étant démissionnaires, des élections ont eu lieu:
M DAUBIE Didier (au poste de président), Mme MARIEY Mélanie (au poste de secrétaire) ainsi que Mme BASTIEN Ophélie ( au poste de secrétaire adjointe) ont été élus à l’unanimité par le conseil d’administration composés de : M le Maire, Mme Pauline BABEY-FOLTZER, Mme Ophélie BASTIEN, Mme Hadjer BELDJERROU , Mme Gisèle BODEZ, Mme Maryvonne BRANDAZZI, Mme Chantal DAUBIE,M Didier DAUBIE, Mme Sabrina HERBE, Mme Anne LEBRUN, Mme Christine MARANDEL, Mme Mélanie MARIEY, Mme Allison MARTIN, Mme Coralie PERRY.
La soirée s’est terminée autour du verre de l’amitié afin de remercier les personnes présentes à l’assemblée.
L’AADEU remercie vivement Mme HERBE Sabrina et Mme DURIEUX Céline pour leurs investissements.




 



 

Baisse des taxes à l'Association Foncière et création d'un verger

   






 

Les membres du Conseil d'Administration de l'Association Foncière d'Uzemain se sont réunis à la mairie le 5 février afin d'examiner les comptes de l'association et prendre diverses décisions sous la présidence d'Alain PIERRE.

L'association foncière est chargée de gérer l'entretien des chemins agricoles créés lors du remembrement et le remboursement de l'emprunt qui a participé au financement de ces travaux.

Le compte administratif
Il a été approuvé pour un montant de 8 252,12 € en dépenses et un montant de 73 277,99€ pour les charges de fonctionnement.
Les dépenses d'investissement se montent à 18 697,16 €.
L'excédent global est de 65 025,47 €.
Le Président a présenté la proposition du budget 2019 aux membres de l’Association Foncière.
Le Budget 2019
Après en avoir délibéré, le bureau de l’association foncière a adopté à l’unanimité le budget de l'année 2019.
Dépenses et recettes en Section de fonctionnement : 75 511 €.
Dépenses et recettes en Section d'investissement : 61 560 €.
Une baisse des taxes
Etant donné la bonne santé financière de l'association, il a été décidé de baisser les taxes de 10% ce qui ramène le taux à l'hectare à 11€ hors taxes.
Une démarche environnementale
L'association Foncière disposant d'un terrain contigu à un verger existant cadastré ZD 0010 d'une surface de 1828 m2, les membres du bureau proposent d'y planter des arbres fruitiers et autorise le président à effectuer les démarches afin d'obtenir des subventions.
 



 

Deux employés communaux et cinq membres du Conseil Municipal à l'honneur

   




 

Lors de la cérémonie des vœux de la municipalité, deux employés communaux et cinq membres du conseil municipal particulièrement méritants ont été mis à l’honneur par Alain Pierre, maire d’Uzemain.

Aux services d'entretien
La première personne à recevoir la médaille de vermeil régionale départementale et communale accordée par le préfet des Vosges pour trente années de bons et loyaux services fut Odile Poirot, agent de maîtrise responsable de la propreté des bâtiments.
Embauchée le 1er novembre 1988 par Alain Pierre en qualité d’auxiliaire sur le poste d’agent spécialisé des écoles maternelles, elle a ensuite été nommée stagiaire en qualité d’agent de service, puis titularisée le 1er juin 1992 dans ce même grade. Au 1er octobre de l’année dernière, après trente ans d’une carrière exemplaire, Odile Poirot a été promue agent de maîtrise. Dans le cadre de son travail, elle gère une petite équipe d’emplois aidés avec laquelle elle assure d’une manière irréprochable la propreté de l’intégralité des bâtiments communaux.
Roger Cauvé a, lui aussi, reçu la médaille de vermeil, après trente et un ans au service de la commune. Embauché par Charles Remy, le maire d’alors, en octobre 1987. Depuis le 1er mars 2004, il est agent de maîtrise. Il est au service de la commune où il ne compte pas ses heures, affecté à toutes les tâches d’entretien de la commune. Cet employé polyvalent effectue également avec une très grande dextérité le service de déneigement des trente-deux kilomètres de routes communales.

Au conseil municipal :
Maryvonne BRANDAZZI adjointe au maire ; Mauricette HABEMONT conseillère, Marcel BRICE adjoint , Vincent HUMBERT adjoint , Christian GADNEL conseiller délégué et Michel VAUTHIER conseiller , ont reçu la médaille d'argent régionale départementale et communale pour plus de vingt années de mandat au service des manuziens.
Le maire a rappelé que : "Conseillers municipaux et personnel communal ont un point commun : travailler ensemble afin apporter des services de qualité à la population.
Une participation citoyenne privilégiée dans le monde rural en raison d'une organisation "en circuits courts" rapprochant élus et personnel au sein d'actions de terrain facilement identifiées.
Merci à nos employés pour tout le travail accompli encore cette année.
Disponibilité, réactivité, adaptabilité doivent couvrir un panel d'activités de plus en plus larges qui vont de la confection des repas, à l'entretien des bâtiments, à l'animation périscolaire, aux travaux de voirie, au débroussaillage, à la rédaction du journal communal, au déneigement, aux travaux de secrétariat toujours de plus en plus contraignants et exigeants malgré les outils informatiques que nous avons obligation d'utiliser.
Merci aux élues et élus qui sont chargés de les accompagner dans l'organisation des tâches qu'ils accomplissent."
 



 

Voeux : Elus et manuziens se sont rencontrés à la salle polyvalente

   




 

La salle polyvalente, remplie d’élus locaux et forte de nombreux Manuziens, a servi de décors à la trentième cérémonie des vœux, organisée par Alain Pierre, maire. Les échanges fructueux qui se sont déroulés dans une ambiance conviviale ont ravi les participants.

Michel Vauthier et Pauline Babey-Foltzer ont, tour à tour, présenté l’animation de la vie sociale et les services scolaires et périscolaires. Vincent HUMBERT a effectué une présentation des travaux réalisés en 2018 et en cours.

Le maire Alain Pierre a apporté quelques précisions financières concernant les projets communaux qui arrivent dans leur phase concrète de réalisation.

Le chantier concernant la rénovation thermique de la salle polyvalente commence cette semaine. La dépense totale est de l’ordre de 400 000 euros TTC et le coût pour la commune sera de 127 000 euros, déduction des subventions de l’État, de la Région et du Conseil départemental. Ces travaux ont pour but de faire d’importantes économies en matière d’énergie et de chauffage.

Une carte communale, document d’urbanisme, est en cours d’élaboration et fera l’objet d’une enquête publique en 2019.
Un programme de voirie d’un montant de 100 000 euros, subventionné à hauteur de 18 % par le Conseil départemental sera également réalisé en 2019.

L’aménagement de bourg au centre du village entre, lui aussi, dans sa phase de travaux et les appels d’offres vont être publiés dans les semaines à venir. Ces travaux concernent les aménagements de trottoirs, l’enfouissement des réseaux électriques, téléphoniques et de l’éclairage public pour un montant estimé à 400 000 euros, subventionnés pour un montant de 260 000 euros, le reste à charge revenant à la commune devrait être de 140 000 euros.

Parallèlement à ces travaux, le syndicat intercommunal des eaux des monts Faucilles procédera au remplacement du réseau d’alimentation en eau potable dans le secteur concerné pour un montant de 120 000 euros.

Pas d’emprunt

Objet de toutes les attentions d’Alain Pierre et du conseil municipal, les finances communales sont très saines malgré les incertitudes concernant les dotations d’État. Pour les deux prochaines années, comme cela a déjà été le cas depuis de nombreuses années, tous les travaux seront financés par le biais des finances disponibles, sans avoir recours à l’emprunt.

Autour du verre de l'amitié, de nombreux échanges entre les élus et les habitants ont pu avoir lieu dans une ambiance conviviale.
 

télécherger le discours du maire


 

Les lauréats du concours des maisons fleuries récompensés

   


 

Les lauréats du concours des maisons fleuries 2018 ont été récompensés officiellement par Christine Marandel, présidente du club du Muguet, assistée d’André Strabach et de Christian Gadnel, lors d’une cérémonie officielle, organisée à la salle polyvalente à l''occasion des vœux de la municipalité.

Ce concours, sans inscription préalable, récompense les réalisations visibles depuis la rue et les espaces publics.
La grande gagnante cette année est Josette Baumont, rue des Américains. Yvette et Marcel Brice, vieille route de Bains au Roulon, terminent à la deuxième place du classement, tandis que Jeannine Diolez et ses enfants, rue de l’Usine à la Forge d’Uzemain, prennent la troisième place.
Tous les lauréats sont repartis avec un bon d’achat destiné au fleurissement des abords de leur domicile.
 



 

Douze nouveaux ordinateurs à l’école

   






 

Au groupe scolaire, les petits et grands manuziens disposent de douze nouveaux ordinateurs et casques audio, nouvelle génération. Du matériel informatique qui sera aussi à disposition des habitants pour apprendre à maîtriser la toile.

Aussitôt installés, les nouveaux ordinateurs et les casques audio ont été pris d’assaut par les élèves.
Le groupe scolaire vient d’être doté de douze nouveaux ordinateurs et casques audio en remplacement de matériel informatique vieillissant et devenu obsolète qui datait de 2009.
Ce nouveau matériel est destiné aux 94 élèves du groupe scolaire, aux enfants qui fréquentent les activités lors du temps périscolaire ainsi que pendant l’organisation d’accueils de loisirs. Ces nouveaux équipements informatiques sont également mis à disposition pour être utilisés par un personnel dans le cadre d’un service civique lors d’ateliers informatiques ouverts aux habitants de la commune.

L’acquisition de ce matériel pour un montant total de 8 444,50 euros est le fruit d’un partenariat entre la municipalité, la Caisse d’allocations familiales des Vosges qui est intervenue dans le cadre de l’action du « Fonds public et territoire enfance et jeunesse » et qui a subventionné l’opération en versant la somme de 4 184 euros et l’association autour des Écoles d’Uzemain de la présidente Sabrina Herbé qui a fait un don de 2 000 euros pour l’acquisition de ces matériels « dernier cri », modernes et opérationnels.

Favoriser les projets d’écriture

Sandrine Dirand, la directrice du groupe scolaire, et les enseignantes sont également ravies du renouvellement de ce matériel qui apporte aux élèves un meilleur débit internet, qui permet aux élèves de regarder et écouter des vidéos. Depuis ce renouvellement, plus d’élèves peuvent travailler en même temps, ce qui favorise les projets d’écriture et de recherche internet tout en procurant un gain de temps appréciable.
Tout est donc réuni, à nouveau, pour que tous les utilisateurs de ces ordinateurs puissent travailler dans les meilleures conditions possibles.


8 444.50 Euros pour douze ordinateurs et douze casques audio

La dépense consacrée à l'achat des douze ordinateurs et des douze casques audio est le fruit d'un partenariat entre la Caisse d'allocation Familiale des Vosges pour 4 184.00 €, L'association Autour des écoles d'Uzemain pour 2 000 € et le solde pour la municipalité




 



 

Personnel communal et conseillers municipaux : une équipe au service des habitants

   




 

Personnel communal et membres du conseil municipal se sont réunis mardi 7 janvier afin d'échanger les traditionnels vœux pour la nouvelle année ; des vœux de bonheur et de bonne santé qui s'adressent également à leurs familles et à leurs proches.
Le maire, Alain PIERRE a eu l'occasion ainsi de remercier chacune et chacun pour le travail en équipe accompli en parfaite connexion avec le conseil municipal. Un travail en équipe qui nécessite de la polyvalence, de la réactivité et des compétences sans cesse adaptées aux besoins et aux moyens dont dispose la commune.
La commune peut compter sur le travail apporté par huit agents de la fonction publique titulaires et sept agents à contrats aidés ou contractuels à temps non complet.
Deux agents seront remerciés et recevront à l'occasion des vœux du maire la médaille régionale, départementale et communale pour trente années de services à la population : Odile POIROT et Roger CAUVE.
Parallèlement, des membres du conseil municipal : Maryvonne BRANDAZZI, Mauricette HABEMONT, Vincent HUMBERT, Michel VAUTHIER et Christian GADNEL se verront remettre cette même médaille pour leurs vingt années de dévouement.
Le maire a fait remarquer que membres du conseil municipal et personnel communal ont un point commun : apporter des services de qualité à la population. Une participation citoyenne privilégiée dans le monde rural en raison d'une organisation "en circuits courts" rapprochant élus et personnel au sein d'actions de terrain facilement identifiées.
Il a toutefois exprimé son inquiétude en raison des graves incertitudes qui planent sur le fonctionnement de nos institutions en raison des événements sociaux actuels et des dangers que leur développement incontrôlé comporte.
"Que 2019 apporte à tous nos élus et leurs collaborateurs des satisfactions, fruits du travail produit, résultat des pouvoirs transmis par nos institutions que nous devrons préserver coûte que coûte face à l'implantation d'une entreprise opportuniste de démolition de nos valeurs républicaines, de nos savoirs vivres, de la tolérance et du respect de chacun mis à mal par l'utilisation imbécile des nouvelles technologies de communication au profit de ceux qui pensent avoir découvert la lune ".
Malgré une conjoncture économique incertaine et des recettes en baisse, il a remercié tous ces collaborateurs qui grâce à leur effort a permis : de conserver un épargne nette disponible de plus de 211 000 €, de s'abstenir d'effectuer des emprunts, de ne pas augmenter la charge fiscale des ménages, de réaliser et poursuivre un programme de travaux de conservation et d'amélioration du patrimoine communal.