Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

5 décembre 11h - square des anciens d'AFN - cérémonie d'hommage aux morts pour la France - guerre d'Algérie - combats au Maroc et Tunisie - 7 décembre - Loto du FCUU à la salle polyvalente
Les archives
    2017

    2016

    2015

    2014

    2013

    2012

    2011

    2010

    2009

    2008

    2007

    2006

    2005

    2001

    2016

 

L'agenda du mois

 

 

Restauration scolaire

 

Géolocalisation

 

Les actualités de la commune

Deprecated: Function split() is deprecated in /home/uzemain/www/actualites.php on line 523

Mesures de protection contre les risques d’incendie de forêt

   


 

Pierre ORY, Préfet des Vosges, eu égard aux conditions climatiques exceptionnelles actuelles qui augmentent les risques de feux de forêt, et afin de limiter les risques d’incendie, a pris, en date du 24 juillet 2019, un arrêté prescrivant des mesures temporaires de protection contre les risques d’incendie de forêt, complétant ainsi l’arrêté préfectoral permanent du 24 mars 1977 relatif aux mesures de protection contre les incendies de forêt.

Ce nouvel arrêté, applicable jusqu’au 15 septembre 2019 inclus, interdit sur l’ensemble des communes du département des Vosges à toute personne :
- de porter ou d’allumer tout feu à l’intérieur des bois et forêts, et à moins de 200 mètres de ceux-ci, y compris sur les aires aménagées pour l’accueil du public (cette interdiction inclut l’usage des barbecues, réchauds à gaz, feux de camp…). Les barbecues restent néanmoins autorisés à proximité immédiate des maisons en présence d’une ressource en eau (extincteur, tuyau d’arrosage, seau d’eau …) prête à être immédiatement utilisée ;
- de fumer dans tous les bois et forêts.
Ces dispositions ne s’appliquent pas aux locaux servant d’habitation et à leurs dépendances, ateliers et usines, ainsi qu’aux terrains de camping classés par arrêté préfectoral.

Ces dispositions pourront être modifiées ou abrogées en fonction de l’évolution de la situation de sécheresse.

Les contrevenants à ces dispositions sont passibles d’une amende forfaitaire de 4ᵉ classe, prévue à l’article R163-2 du code forestier. Ceux qui auraient causé un incendie, s’exposent à des amendes et peines d’emprisonnement prévues aux articles L163-3 et L163-4 de ce même code forestier.  



 

LA fête de l'oeuf : succès malgré les caprices de la météo et les nombreuses autres festivités

   






 

Cette année, la fête de l’Œuf n’a pas exactement connu le succès des éditions précédentes, la faute notamment à une météo orageuse juste après les feux d’artifice. Les vide-greniers et aux autres manifestations organisés aux alentours ont également fait de la concurrence à la fête.

Inauguration à 19h30 le samedi : Les élus locaux sont venus apporter aux bénévoles leur soutien et les féliciter pour l'organisation exemplaire de la fête. Le député Stéphane VIRY, le sénateur Jackie PIERRE, la vice-présidente du Conseil Départementale Véronique MARCOT, le vice-président de la CAE Yannick VILLEMIN, le maire Alain PIERRE , les représentants des communes environnantes, les présidents des associations et la population présente ont participé à la découpe du ruban tricolore geste symbolique d'ouverture des festivités.

Vosges matin du 22 juillet :

La 35e édition de la fête de l’Œuf n’a pas connu cette année l’engouement des années précédentes, mais Amélie Mangin, la présidente du comité de l’Œuf était quand même satisfaite de la tournure des évènements. « Malgré l’orage intervenu après les feux d’artifice, qui a fait fuir une bonne partie des visiteurs et la chaleur de ce dimanche conjuguée à la concurrence des vide-greniers et des fêtes organisées dans les communes voisines, le bilan n’est pas si mauvais que cela ! Je suis également satisfaite de constater qu’au sein de la cinquantaine de bénévoles, de nombreux jeunes d’environ 12 à 18 ans qui constituent l’avenir de la fête sont venus grossir les rangs de l’équipe. »

Tout le monde a apprécié les magnifiques feux d’artifice tirés samedi soir par la société TB Pyro. Denis, rencontré dans les allées de la fête, s’est déclaré satisfait des vingt minutes qu’a duré le spectacle, tandis que sa compagne Régine a apprécié la beauté des couleurs et des tableaux.

Lors du bal qui a suivi à la salle polyvalente, Julie Hirt d’Épinal a été élue Miss Œuf, Santa Duhaut du Roulon est sa première dauphine et Leslie Krieg de Vittel est la deuxième dauphine. Ce dimanche, tout a commencé de bonne heure par le vide-greniers et le déballage commercial qui ont permis à tout un chacun de repartir avec une trouvaille. Durant ces deux journées, le stand restauration a servi omelettes aux poireaux, poulet, jambonneaux et une succulente paella géante le dimanche midi. Tout au long de l’après-midi, le groupe Oléocada a apporté la joie au rythme de sa musique.

Le lancer d’œufs et le tiercé de poules organisés par l’amicale des sapeurs-pompiers a permis à Éliane Johannes d’Hadol de remporter le tiercé, tandis que les imbattables Philippe Fallot et Stéphane Dumet ont une nouvelle fois terminé à la première place du lancer d’œuf, avec un jet de 57 mètres. La toute nouvelle association manuzienne Equi-Jane-Nature a proposé aux jeunes enfants des balades en poney très appréciées. Pour clore la fête de l’Œuf 2019, Johan d’Épinal a été élu Mister Coq, tandis que le jeune Illian a remporté le titre de Mister Coquelet.

La 35ème fête de l'oeuf n'a cette pas connue la grande affluence des années précédentes mais une affluence régulière tout au long de ce dimanche.
 



 

Jeunes Sapeurs-Pompiers de la Vôge : A l'heure du bilan annuel

   






 

A l'occasion de l'assemblée générale de l'association des Jeunes Sapeurs Pompiers de la Vôge, élus locaux de la Vôge et familles de nos jeunes en formation, ont pu se rendre compte des savoir-faire acquis au cours de leurs trois années de stages avec une assemblée en deux temps.

La première partie a été consacrée à des démonstrations : les JSP, mis en situations réelles, ont réalisé des manœuvres d'incendie et de secourisme, montrant ainsi au public une partie de leurs acquis.
À l’issue des mises en situation, Véronique Marcot, vice-présidente du Conseil départemental, a remercié les formateurs pour leur dévouement et félicité tous les JSP pour leur réussite au brevet national des Jeunes Sapeurs-Pompiers.

La secrétaire Sandrine Souvay a présenté un rapport relatif aux nombreuses activités auxquelles les jeunes ont participé. Daniel Souvay, le président délégué, a eu une pensée pour les familles des jeunes, endeuillées cette année ou touchées par un sinistre. Puis le trésorier a présenté les comptes qui ont été approuvés par les vérificateurs aux comptes.
Le lieutenant Robert Grandclaudon, président de la section, qui sera remplacé lors de la prochaine année de formation par le lieutenant Emmanuel Munier, s’est déclaré satisfait de l’année écoulée et du travail accompli.
Chaque année douze JSP, garçons et filles, âgés au minimum de treize ans, sont recrutés après des tests de sélection, pour une formation de 3 ans qui, à la fin, et après leur 16e anniversaire, leur permet d’intégrer le corps départemental des sapeurs-pompiers des Vosges.
Le conseil d’administration a ensuite été renouvelé dans son intégralité.

Le mot de la fin a été donné à Alain Pierre, maire d’Uzemain et membre du bureau du SDIS des Vosges qui, avant le verre de l’amitié, a félicité animateurs et responsables pour la qualité de la formation dispensée , rappelant que le SDIS met les véhicules et le matériel nécessaire à disposition et que les communes financent par leurs subventions les frais courant d'animation ou de transport.
L'objectif d'atteindre 3000 sapeurs-pompiers volontaires vosgiens est largement aidé par l'existence de cette filière de recrutement qui depuis 2001, date de la création de l'Association Départementale des JSP, rempli sa mission avec d'excellents résultats.

Il a fait remarquer que "ces trois années de formation au sein de l'association valaient largement les objectifs visés par le nouveau service national et que nos jeunes JSP pourraient à juste titre en être dispensés car cette formation est une expérience humaine enrichissante et une école de la vie : on y apprend des valeurs comme la cohésion de groupe et la solidarité, ce qui est un véritable atout pour devenir l'adulte citoyen de demain."
 



 

Sécheresse : des restrictions d'eau

   






 

France3-régions
Par Thierry Ganaye Publié le 09/07/2019 à 15:42 Mis à jour le 09/07/2019 à 17:40.
https://france3-regions.francetvinfo.fr
.

Alerte sécheresse dans les Vosges : des pénuries d’eau potable sont possibles sur des réseaux d’alimentation.
En raison du déficit pluviométrique constaté en ce mois de juillet 2019, le préfet des Vosges a décidé de prendre un arrêté limitant provisoirement certains usages de l’eau dans l’ensemble du département.


Dans son communiqué du 9 juillet 2019, la préfecture décrit un assèchement des sols assez conséquent, tant en surface, que progressivement, en profondeur. Les autorités expliquent que « le déficit pluviométrique global qui perdure a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d'eau dans les bassins versants de la Meuse, de la Moselle et de la Saône dans les Vosges ».
La situation est telle insiste la préfecture que « même si des précipitations significatives intervenaient dans les semaines à venir, ce que ne confirme pas Météo-France, elles ne permettraient pas de combler rapidement le déficit accumulé ».

Devant ce constat, le Préfet a décidé de prendre un arrêté limitant provisoirement certains usages de l’eau dans l’ensemble du département.
Parmi les mesures de restriction :

• L’interdiction du remplissage des piscines à usage privé d’une capacité supérieure à 1 mètre cube.
• L’interdiction de laver les véhicules sauf dans les stations professionnelles.
• L’interdiction de laver les voiries et les trottoirs, de nettoyer les terrasses et façades, sauf raison de salubrité publique.
• L’interdiction d’arroser les pelouses, les espaces verts publics ou privés, les terrains de sport entre 9h à 20h
• L’interdiction d’arroser les jardins potagers de 9h à 20h ; seul un arrosage manuel ou par récupération des eaux de toiture est autorisé.
• L’interdiction de remplir les plans d’eau, excepté pour les activités commerciales de type pisciculture, etc.


Cette restriction d’eau touche également, pour la première fois, les bains à remous comme les spas ou jacuzzis de plus en plus présents dans les locations saisonnières touristiques et les hôtels.
"Ces installations présentent des risques pour la santé des usagers (infections ORL, urinaires, ou respiratoires, légionellose, problèmes dermatologiques). Aussi, elles doivent être vidangées au moins tous les 7 à 15 jours, ce qui peut représenter des besoins mensuels de 5 à 10 m³ d’eau par bain, voire plus en fonction de la fréquentation. Étant donné la multiplication de ces installations dans les Vosges, l’arrêté préfectoral« sécheresse » impose cette année que les exploitants de ces bains à remous demandent une autorisation à l’exploitant du réseau d’eau potable, ce dernier pouvant refuser. Il s’agira donc d’un levier d’action important pour les réseaux d’eau potable fortement touchés par la sécheresse".

A noter que : les débits des captages ( Source de la Xatte à Uzemain et forage d'Escles ) du Syndicat Intercommunal des Eaux des Monts Faucilles ne sont actuellement pas impactés par les conséquences de la sécheresse. (le président du SIEMF)
 



 

14 juillet : club du muguet et sapeurs-pompiers rassemblés.

   






 


Riche idée qu'ont eue les organisateurs (Christine MARANDEL pour le Club et Stéphane THIEBAUT pour le centre de secours) de se retrouver sur le stade d'Uzemain à l'occasion d'une journée détente du club afin d'assister à une démonstration d'extinction d'un feu de palettes.

Personnels aguerris et jeunes fraichement détenteurs de leur diplôme de sapeur-pompier ont montré tout leur savoir-faire à l'occasion de cette manœuvre qui mettait en activité une motopompe et le "fourgon pompe tonne" du centre de secours.

A Uzemain le centre compte 18 sapeurs-pompiers ; 3 jeunes de la dernière promotion JSP (Alyssia GADNEL, Ophélie ANDRE et Arthur LAGARDE) ont brillamment obtenu leur diplôme à l'issue des trois années de formation en tant que jeune sapeur-pompier. Les stages qui seront encore à effectuer leur permettront de pouvoir acquérir encore plus de connaissances dans le domaine des attaques de feu ou dans celui des secours à personnes qui représente 75% des interventions.

Particularité vosgienne dans l'organisation des secours qui s'appuie principalement sur le volontariat : le recrutement des jeunes se développe grâce à une politique volontariste du SDIS qui s'est donné pour objectif d'atteindre un effectif de 3000 sapeurs-pompiers volontaires afin d'assurer un service rapide de proximité notamment dans les zones rurales.

Respectant le principe d’égalité de l’accès des citoyens aux services publics, cette notion dans les Vosges est incarnée par la présence d’un centre d’incendie et de secours à moins de 10 km d’un bassin de vie nécessitant un engagement citoyen fort, corollaire indispensable de l’attachement du sapeur-pompier à servir son prochain, son voisin, son village.

Alain PIERRE
Maire
Membre du bureau du SDIS

 



 

Fête de l'oeuf: Eclosion à 19h30 samedi 20 juillet !

   






 

Le rendez-vous annuel de la fête de l’œuf est imminent ; en plein cœur de la saison estivale, c’est l’événement de l’été à Uzemain qui réunit les familles et amis autour de notre fête patronale !

Le 20 juillet au soir à 19h30, la 35ième édition de la fête de l'œuf sera inaugurée , une soirée qui se poursuivra joyeusement avec les attractions foraines, le stand de restauration.

Une belle soirée en perspective animée par les feux d'artifices offerts par la municipalité, le bal et l'élection de miss œuf 2019 !
Le dimanche, les participants de tous âges seront ravis, car notre fête patronale est constituée d’un savant dosage de fête foraine, déballage commercial, vide grenier et kermesse aux stands proposés par nos associations locales, animations avec la troupe Oléocada et l'élection de Mister Coq sans oublier le traditionnel "tiercé de poules".
Le Centre Communal d'Action Sociale y déploie son vide-grenier dont les recettes serviront à agrémenter le traditionnel "repas des anciens".

La fête de l’œuf, a toujours eu un succès mérité en raison de la qualité et de la diversité des animations proposées.
Son succès, elle le doit principalement aussi au travail de ses bénévoles qui sous la houlette d'Amélie MANGIN, Présidente du Comité, organisent la fête et doivent fortement s'impliquer notamment lors de l'installation et de la mise en œuvre du stand de restauration et la recherche des financements. Qu’ils en soient chaleureusement remerciés!

Bienvenue à toutes et à tous, petits et grands enfants, ne manquez pas la 35ième édition !

Alain PIERRE
Maire d'Uzemain

Contact :
Email : la.fete.de.loeuf@akeonet.com



Inscription encore possible pour le vide-grenier :

Réservation au 06.42.16.83.61 avant le 19 juillet 2019
Inscription : 2 € + 1,50 € du ml. Les personnes qui ne veulent pas exposer, mais désirent faire don d’objets, au profit du C.C.A.S. afin que leur vente permette d’animer le repas des anciens, de venir en aide à des familles momentanément dans le besoin, il est possible de déposer ceux-ci à la mairie. Appeler auparavant le secrétariat de mairie au 03 29 30 71 80.

 



 

Les travaux de rénovation de la salle polyvalente réceptionnés

   






 

La salle polyvalente d’Uzemain, construite et inaugurée en 1987, avait besoin de travaux de rénovation pour le confort de ses utilisateurs. C’est désormais chose faite. Le coût total de ces travaux est de 345 647 euros.

Les travaux de rénovation de la salle polyvalente dirigés par le cabinet Vosges Architecture d’Épinal viennent d’être réceptionnés après plusieurs mois de travaux,. Cette salle polyvalente, construite et inaugurée en 1987, avait besoin de tous ces travaux de rénovation pour le confort de ses utilisateurs.

Le but principal a été la rénovation thermique qui va permettre d’importantes économies d’énergie, notamment de chauffage en hiver et apporter plus de fraîcheur en été. L’isolation thermique a été réalisée par l’extérieur et le mode de chauffage désormais assuré par une chaudière performante alimentée en gaz propane avec une aération ventilée de la salle, pilotée en fonction des besoins en température et de renouvellement de l’air ambiant a été totalement repensé. Les menuiseries extérieures et intérieures ont toutes été changées et pour parfaire la rénovation, les employés communaux avec Roger CAUVE ont entrepris de repeindre entièrement l'intérieur de la salle

La cuisine a été agrandie afin de permettre un meilleur travail des cuisiniers lors des repas qui peuvent accueillir jusqu’à deux cents personnes. L’accès aux personnes à mobilité réduite a été grandement par la réalisation d’une rampe d’accès encore plus douce, un stationnement à proximité immédiate de l’entrée et des sanitaires plus spacieux et confortables.

Alain Pierre, maire, s’est déclaré très satisfait de la réalisation de ces travaux dans les délais impartis et de la qualité des prestations des douze entreprises qui ont œuvré pour le parfait achèvement de ce projet qui compte tenu de toutes les subventions perçues ou restant à percevoir n’aura coûté finalement que 82 897 euros à la commune après récupération de la TVA sur un montant total de travaux de 345 647 euros hors taxes.

Le montant des marchés concernant la rénovation de la salle polyvalente d’un montant total hors taxes de 345 647 euros a été subventionné pour un total de 262 750 euros par :
- L'Etat " Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux" : 123 946 €
- Le Conseil Départemental : 67 454 €
- La Région Grand Est "programme Climaxion" : 50 350 €
- Le SCOT des Vosges Centrales "Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte" : 21 000 €.
Des dossiers importants à rédiger mais qui ont permis de réaliser le projet dans des conditions acceptables pour le budget communal.
 



 

Le stade d'Uzemain reconnu d'intérêt communautaire

   


 

La communauté d'agglomération participera au financement des investissements et gros travaux d'entretien.

Vosges matin du 9 juillet 2019 :
Après le site de la Colombière tout récemment et ceux de l’ex-Pova (Pays d’Olima et de Val d’Avière) à Girancourt et Uxegney qui l’étaient déjà, la plupart des stades situés sur le territoire de l’agglomération sont transférés à la CAE (communauté d’agglomération d’Épinal) car ayant été reconnus d’intérêt communautaire. Ces transferts s’effectuent après une période de recensement des utilisateurs et d’échanges avec les communes concernées qui pouvaient refuser cette mutualisation de gestion ; ce qu’a notamment fait Charmes.

Les structures qui vont passer sous le giron de l’Agglo sont : le stade de Bazimpré à Archettes ; le stade Robert-Sayer, le stade Lederlin (synthétique), le stade Thirion (stabilisé) et le stade de Girmont à Capavenir-Vosges ; le stade municipal et le stade 2 (stabilisé) à Charmois-l’Orgueilleux ; les stades Val Raufin 1 et Val Raufin 2 (stabilisé) à Chavelot ; le site de la plaine de Soba à Épinal (3 terrains et plaine de jeux) ; les deux stades du 13e Bataillon (dont un stabilisé) à Nomexy ; les deux stades municipaux (dont un stabilisé) à Padoux ; idem pour les deux stades de Xertigny ; les stades municipaux de Moriville , Portieux , Uriménil , Uzemain et Vincey.

Les communes continuent de gérer l’utilisation et l’entretien courant de leurs stades, les gros entretiens sont traités par l’Agglo, ainsi que les futurs gros investissements porteurs.