Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Une visite guidée de la tourbière de Morevoid à Uzemain (le Roulon) est organisée le samedi 28 juillet de 14h à 17h - Lire : AGENDA DU 28 JUILLET
Les archives
    2017

    2016

    2015

    2014

    2013

    2012

    2011

    2010

    2009

    2008

    2007

    2006

    2005

    2001

    2016

 

 

 

Restauration scolaire

 

Géolocalisation

 

Les actualités de la commune

Deprecated: Function split() is deprecated in /home/uzemain/www/actualites.php on line 523

Au Conseil Municipal : la gestion de la foret en question

   






 

La foret communale : une gestion programmée pour 20 ans.

Messieurs LAGNEAUX et CHOLLET, techniciens forestiers territoriaux ont présenté au conseil municipal la révision de l'aménagement forestier. Ce document essentiel destiné à la gestion de la foret communale durant une période de 20 ans, recense les objectifs sylvicoles et économiques qui seront mis en œuvre.

La tempête de 1999 et ses conséquences.
Le bilan des 15 dernières années a été effectué avec une récolte moyenne de plus de 1000m3 par an ( des volumes supérieurs aux prévisions en raison des volumes de chablis consécutifs à la tempête de 1999).
Un patrimoine forestier diversifié de 218 ha.
Réparties sur 6 zones, les parcelles au nombre de 35 présentent un peuplement principalement constitué de feuillus (chênes de qualité et hêtres). Avec les peuplements de pin sylvestre, douglas, sapin pectiné, charme, épicéa et bouleau, la foret présente des aspects paysagers très diversifiés invitant à la promenade pour les amoureux de la nature et du silence.
Des récoltes et travaux prévisionnels.
L'aménagement prévoit un prélèvement moyen de 5 m3 par an et par hectare accompagné de travaux sylvicoles et de maintenance pour une moyenne annuelle de 5000€
Les travaux d'infrastructure (routes, accès) et ceux relatifs au développement de la biodiversité se monteraient à la somme de 4000€ par an.
Le bilan de recettes et dépenses des 15 dernières années se monte à la somme de 18 600€ par an, l'estimation pour le nouvel aménagement est évaluée à 16 300€ par an ; une somme non négligeable versée au budget de la commune.
Estimant que le projet présenté garantit la pérennité de la ressource et des revenus conséquents, le conseil municipal a approuvé le plan présenté lors du conseil municipal du 6 février 2018.
 



 

Au Conseil municipal : les rythmes scolaires en question

   


 

Lors du conseil municipal du 6 février diverses décisions ont été prises :
Le conseil municipal adopte le nouveau plan d'aménagement forestier présenté par l'Office National des Forets prévu pour une durée de 20 ans.
Une demande de subvention de 150€ pour les activités d'école de pêche de l'Association "la truite du Coney"
réalisées en 2017 est accordée
Autorisation est donnée au maire pour les demandes de subventions (aménagements du centre, salle polyvalente, travaux de voirie etc...)
Le conseil municipal décide de revenir à la semaine de quatre jours pour la prochaine rentrée scolaire.
M. le Maire présente au Conseil Municipal, le projet d'ouverture d'une école de musique en milieu rural à l'initiative de l'association MANUSIC représentée par Madame Virginie DELEZ, domiciliée à Uzemain.
Après en avoir délibéré, le conseil municipal décide à l’unanimité d’approuver la convention de mise à disposition d'un local sis 22 Rue Haute à Uzemain pour une école de musique.
Après en avoir délibéré, le conseil municipal décide de louer le logement communal situé 2, rue de la mairie à Mme Aurélie POIROT à compter du 1er Février 2018 pour un loyer mensuel de 550.00 € avec caution solidaire.
Une courrier est adressé aux parents d'élèves au lendemain de la délibération du conseil municipal du 6 février.

Prévue par le décret du 24 janvier 2013, la réforme des rythmes scolaires dans l’enseignement primaire est entré en vigueur à la rentrée 2013. Nous avons eu l'obligation d'appliquer les nouveaux rythmes scolaires soit quatre jours et demi de classe.
Afin de ne pas modifier les horaires de ramassage, nous avons mis en place 3 heures de Nouvelles Activités Périscolaires (NAP).
Les horaires du ramassage scolaire intègrent à la fois les heures de classe et ceux des NAP, ce qui donne un caractère "obligatoire" à la présence aux NAP et ne permettait pas d'envisager une participation financière de la famille.
On a pu constater avec satisfaction tout l'intérêt et la qualité des activités proposées, grâce à la participation de nos associations, des bénévoles (conseiller (ères) municipaux, parents et du personnel.
Pour la prochaine rentrée scolaire, le Conseil Municipal doit se prononcer sur la mise en place des horaires de classe.

Compte tenu des éléments de réflexion dont nous disposons à savoir que :
- L'Etat a supprimé le recrutement du personnel en CAE lors de la dernière rentrée scolaire et limite dorénavant le recrutement de ces contrats aidés.
- L'Etat ne s'est pas engagé à pérenniser les aides financières qui étaient accordées (90 € par enfant).
- L'Etat demande que ces activités soient dirigées par un personnel disposant d'un diplôme d'Etat (DEJEPS). Nous disposions jusqu'à présent d'une dérogation provisoire permettant à Emilie PUAUD MICHEL (titulaire cependant d'un Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directrice de centre de loisirs) d'assurer ce service (personne dévouée et compétente que je remercie pour le travail accompli avec son équipe).
- Le bénévolat mis largement à contribution est en baisse de participation (550 h en 2015/2016, 222 h en 2016/2017).
- Les moyens financiers de la commune ne permettraient pas de faire appel à des prestataires ou à l'embauche de nouveaux personnels (il faut pouvoir disposer de 5 animatrices et d'une coordonnatrice à chaque séance).
- Après consultation des partenaires, il a été proposé un retour à la semaine de quatre jours lors du Conseil d'Ecole du 19 octobre (noté sur le compte rendu).
Pour ces raisons, le Conseil Municipal a décidé de revenir à la semaine de quatre jours lors de sa séance du mardi 6 février pour la prochaine rentrée scolaire.
Je suis bien évidemment à l'écoute de chacun afin d'adapter dans la mesure du possible et dans l'intérêt général, l'organisation et les moyens du service périscolaire en fonction des besoins des familles.
D'autre part, suite à la baisse des effectifs (90 enfants prévus à la prochaine rentrée scolaire), l'Inspection Académique envisage de supprimer une classe ce que nous déplorons. Je remercie les parents qui par leur action tentent de s'opposer à une telle mesure qui ne pourra que nuire aux bonnes conditions de travail au sein de notre école.
le Maire
Alain PIERRE
 

Compte rendu du Conseil municipal du 6 février


 

Ne faites pas partir Karine !

   






 

Mobilisation des parents d'élèves contre une suppression de classe.

Certes, tous s’accordent à dire que la démographie vosgienne poursuit sa décroissance. Avec 900 écoliers en moins dans le département à la rentrée prochaine, l’Éducation nationale a fait des choix : 66 fermetures de classes annoncées aux quatre coins des Vosges, compensées par 37 ouvertures de postes en situations spécifiques (principalement des dédoublements en CP et CE1 dans les écoles classées Réseau d’Education Prioritaire) et 24 postes de remplaçants supplémentaires (Vosges Matin)

Rassemblés devant l'entrée de l'école, les parents d'élèves et les enfants se sont mobilisés mercredi matin afin de faire entendre leur opposition à la suppression annoncée d'une classe pour la prochaine rentrée scolaire.
Avec un effectif de 92 enfants répartis sur cinq classes, les conditions d'accueil et de travail étaient excellentes. Avec une classe en moins, les effectifs passeront à 22 ou 23 élèves par classe.
Mais, conséquence de cette suppression de classe : Le départ d'une professeure dévouée et très estimée sera regrettable et les enfant ne veulent pas voir partir leur bien aimée Karine.
A une année près, le départ en retraite d'une enseignante aurait permis de ne pas avoir à se séparer de Karine.
 



 

Cérémonie des voeux :

   






 

Lors de la cérémonie des vœux de la municipalité qui s’est déroulée ce samedi devant une multitude d’élus locaux et départementaux et en présence de nombreux manuziens, Alain Pierre, maire, a tout d’abord remercié Maryvonne Brandazzi, maire-adjoint, pour ses vœux et le soutien de toute l’équipe municipale.

Michel VAUTHIER, conseiller municipal a, sous forme d'un diaporama magistralement commenté, rappelé tous les événements et manifestations de l'année qui se sont déroulés à Uzemain en 2018.

Après avoir fait le tour des réalisations de l’année 2017, Alain Pierre s’est résolument tourné vers l’avenir en évoquant les projets 2018.
L’aménagement du centre du village pour un coût estimatif de 350 000 euros HT, entre la rue du Côney et la rue de la Mairie, concernera l’enfouissement des réseaux et la création de chemins piétonniers avec la pose de bordures de trottoirs afin d’améliorer la sécurité des usagers et réduire la vitesse des véhicules. Il est également prévu la démolition de la maison « Jeanjacquot » qui devrait laisser place à un espace convivial d’accueil pour les Manuziens et les commerçants ambulants qui sont présents chaque soir de la semaine.

La salle polyvalente se refait une beauté
Après avoir fêté ses trente années de bons et loyaux services en novembre dernier, la salle polyvalente sera l’objet de toutes les attentions avec d’importants travaux de réhabilitation et d’améliorations thermiques. Le remplacement des ouvertures et l’isolation des combles et des murs sont programmés avec la mise aux normes des sanitaires tandis qu’une tranche conditionnelle de travaux pourrait concerner l’agrandissement de la cuisine. Le coût global estimatif est de 323 000 euros HT.

Tous ces travaux de voirie et de bâtiments bénéficient de subventions qui sont, pour certaines, déjà accordées et pour d’autres en cours d’études.
La carte communale, réalisée avec le concours de la chambre d’agriculture, est en cours d’élaboration et devrait être publiée en 2018. L’éclairage public poursuivra sa rénovation et la création d’un chemin en forêt du Roulon est en bonne voie. La fibre numérique devrait arriver au plus tard, le mois prochain pour les habitants du centre et du Roulon où des points de raccordement mutualisés sont en place tout en sachant que le dernier foyer sera raccordé en 2023. Le premier magistrat a insisté sur le fait que malgré la baisse drastique des dotations de l’État, les finances de la commune sont saines et ce, sans avoir jamais eu recours à l’emprunt.

Une jeune manuzienne félicitée:
Léane HERBE, 10 ans, a été félicitée par le premier magistrat pour avoir généreusement donné sa belle chevelure au profit de la fabrication de prothèses capillaires pour les personnes qui en raison d'une chimiothérapie perdent leurs cheveux.


Michel HEINRICH, président de la Communauté d'agglomération d'Epinal a rappelé les apports de la CAE au profit des manuziens : Pass Communautaires, subventions pour contribuer à la transition énergétique, actions contribuant au développement économique du territoire.

Véronique MARCOT Vice-présidente du Conseil Départemental a énoncé les mesures prises par le Conseil Départemental au profit des communes notamment pour la résorption de la fracture numérique dans les communes rurales et une hausse des taux de subventions.

Jackie PIERRE et Daniel GREMILLET ont évoqué leur position en tant que sénateur concernant des mesures prises par l'état et qui ne sont pas en faveur du développement du milieu rural.
Daniel GREMILLET en tant que Conseiller Régional a rappelé les dispositions prises par la Région Grand Est qui, au côté de la CAE et du Conseil Départemental, permettront de disposer pour chaque habitant d'une prise Très Haut Débit au plus tard fin 2022 .
Le coût du chantier, qui se chiffre à deux milliards d'euros, a été pris en charge par un groupe privé qui financera 85% de la facture, en échange d'une concession sur le réseau. En terme de surface, le plan "très haut débit" est la plus grande opération de ce genre jamais enregistrée en France.

Autour du verre de l'amitié, de nombreux échanges entre les invités, habitants et élus ont été particulièrement intéressants et fructueux.
 



 

Maisons fleuries : remise des récompenses

   


 

Lors de la cérémonie des vœux, Christine Marandel, la dynamique présidente du club du Muguet, assisté de Raoul Claudel, trésorier, et d‘André Strabach, vice-président, a eu la joie et le plaisir d’annoncer officiellement le palmarès 2017 du concours des maisons fleuries.

Chaque lauréat a reçu un lot destiné à rendre les abords de leurs habitations encore plus fleuris et plus beaux pour le printemps et l’été qui arrivent.
Annie et Raymond Brice, au Roulon, ont remporté cette année le concours, tandis que Corinne et Fabrice Peroz, eux aussi domiciliés au Roulon, ont été classés deuxièmes. Michèle et Alain Opréa, domiciliés rue des Forges et habitués des premières places, terminent cette année
à la troisième place du classement.
Christine Marandel a rappelé que le fleurissement et l’implication de chaque habitant et de la municipalité contribuaient à rendre le village plus accueillant.
Le palmarès complet est consultable en mairie.
 



 

Au profit des activités périscolaires

   


 

À l’issue de l’assemblée générale de l’association « Autour des Écoles d’Uzemain », une réception a été organisée afin de remettre un chèque de 700 € au profit des nouvelles activités périscolaires ou tout simplement du périscolaire dans le cadre d’activités de découvertes qui se dérouleront au sein de l’école d’Uzemain.

Sabrina Herbé, présidente de l’association depuis une année, entourée des membres du bureau, a eu la joie de remettre symboliquement ce chèque à Émilie Puhaut-Michel, directrice de l’accueil périscolaire de la commune.

Cette somme provient des bénéfices réalisés lors de la vente des calendriers conçus autour des nouvelles activités périscolaires par Émilie Puhaut-Michel pour la partie photographique, par l’apport financier des nombreux annonceurs et par la générosité de l’entreprise de Céline Durieux, membre de l’association, dont l’entreprise qui l’emploie a assuré gracieusement le montage et l’impression des calendriers.

 



 

AU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 DECEMBRE 2017

   






 

Sous la présidence du maire Alain PIERRE, le dernier conseil municipal de l'année a eu pour principal objet de délibérer sur des demandes de diverses structures auxquelles la commune est adhérente.
Les décisions ont été prises à l'unanimité.


Le Syndicat Mixte Départemental d'Electricité des Vosges a modifié ses statuts afin d'améliorer notamment sa représentativité, ses compétences dans le domaine de l'éclairage public et adopte le principe d'une nouvelle compétence : l'installation de bornes de recharges électriques pour les automobiles.

Dans le cadre des travaux d'aménagement du centre d'Uzemain où des trottoirs seront créés, les lignes électriques , d'éclairage et de téléphone seront enfouies. Le syndicat départemental d'électricité a fait une proposition de devis acceptée par le Conseil municipal concernant les lignes téléphoniques ; ainsi la part communale de financement pour l'enfouissement des réseaux télécom sera de 8769€ pour un montant de travaux de 19900€. (L'estimation de la totalité des travaux d'enfouissement se montant à 225 000€ ht, le syndicat subventionnera les travaux à hauteur de 140 000€).

Alain PIERRE a commenté le Rapport de Présentation sur la Qualité du Service de l'année 2016 du Syndicat intercommunal des Eaux des Monts Faucilles dont il est président.
Le Conseil municipal autorise le maire a signer une convention avec le dit syndicat afin de le retenir en tant que prestataire pour le contrôle des bouches incendies de la commune.

Il a été décidé d'appliquer le nouveau régime indemnitaire tenant compte des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel du personnel à compter du premier janvier.

Les tarifs de location de la salle André Jérome seront à partir du premier janvier : 1 jour 80€, 2jours 120€ et trois jours 160€.

Concernant la tourbière de Morevoid dont les acquisitions foncières sont terminées, le conseil municipal autorise le maire à signer le renouvellement de la convention avec le Conseil Départemental afin de poursuivre le plan de gestion et de protection de ce patrimoine financé par le Conseil Départemental.

Les questions diverses ont évoqué les orientations budgétaires des investissements pour 2018 qui prévoient notamment le financement de travaux de voirie, de changement du chauffage de la salle polyvalente, de l'établissement de la carte communale ; les études et demandes de subventions sont en cours.
 



 

La tourbière de Morevoid préservée par une convention avec le Conseil Départemental

   






 

Depuis 2013, la Commune d'Uzemain a engagé avec le Conseil Départemental des acquisitions foncières afin d’établir une protection pérenne de la tourbière de Morevoid. 5 ha ont été acquis par la Commune d’Uzemain et 0,5ha ont été conventionnés avec un propriétaire. Ces démarches arrivant à leur terme, les différents partenaires se sont engagés à maintenir l’équilibre écologique du site et à éviter sa dégradation.

L'Espace Naturel Sensible (ENS) de 9 hectares où sont préservées plus de 10 espèces recensées (végétaux, oiseaux, reptiles…) et protégées au titre de la Loi sur la Protection de la Nature du 10 juillet 1976, est inscrit à l’inventaire ENS du Département des Vosges.
Celui-ci a également intégré l’inventaire national des ZNIEFF (Zones Naturelles d’Intérêt Faunistique et Floristique) sous l’appellation « Etang des Colnots et tourbière de Morevoid à Uzemain ».

Certaines laîches, telles que la Laîche filiforme ou la Laîche bourbeuse participent à la formation des tremblants, véritables radeaux de tourbe flottant à la surface de l’eau. La Laîche bourbeuse fait partie des espèces rares et protégées recensées sur le site.

Papillon protégé en France, le Nacré de la Canneberge est une espèce uniquement présente sur les tourbières à Canneberge. En effet, les chenilles de ce papillon se nourrissent exclusivement de cette plante. On y découvre également le Rossolis à feuilles rondes, plante « carnivore » qui piège les insectes pour se nourrir.

La Linaigrette engainée est surnommée le « coton des tourbières ». Cette plante était autrefois utilisée pour le rembourrage des oreillers.

Un plan de gestion signé avec le Conseil Départemental qui a choisi le Conservatoire d’Espaces Naturels de Lorraine (CEN Lorraine) comme prestataire technique pour l’animation de la politique départementale des ENS, permettra d'assurer la pérennité du site voir le développement des espèces rares qui y ont été recensées.