Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

La MAIRIE EST FERMEE AU PUBLIC. En cas de besoin nécessaire et urgent prendre contact pour rendez-vous par téléphone ou par mail - signaler tout problème lié à l'isolement des personnes âgées - 03 29 30 71 80
Les archives
    2017

    2016

    2015

    2014

    2013

    2012

    2011

    2010

    2009

    2008

    2007

    2006

    2005

    2001

    2016

 

L'agenda du mois

AVRIL

 

• 27 AVRIL
soirée théâtre

 

 

Restauration scolaire

 

Géolocalisation

 

Les actualités de la commune

Deprecated: Function split() is deprecated in /home/uzemain/www/actualites.php on line 523

A l'heure des récompenses

   


 

Concours des maisons fleuries
A l'heure des récompenses


Profitant de la cérémonie des vœux du maire, Christine MARANDEL présidente du Club du muguet, secondée par son vice président André STRABACH, a remis les récompenses attribuées aux dix lauréats du concours des maisons fleuries.

Organisée par le Club du muguet et en collaboration avec la municipalité et le Comité des Fêtes, ce concours sans inscription préalable, a depuis quelques années vu les habitants se motiver et créer de forts jolis espaces fleuris aux abords de leurs habitations rendant la commune plus agréable.
Evelyne et Jean-claude DIEUDONNE, rue de la Cuminey ont remporté le premier prix : un bon d'achat de 50€ à faire valoir auprès d'un fleuriste local.
Michel et Alain OPREA rue des Forges, ont reçu le deuxième prix tandis que Nicole PHILIP domiciliée au Roulon ont reçu le troisième prix.
Félicitations et remerciements pour l'embellissement du village.
 



 

Théâtre : le grand chambardement

   






 

Avec le concours de la Communauté d'Agglomération d'Epinal, la Compagnie des "Jolies Mômes se produira à la salle polyvalente dimanche 26 janvier à 15 heures.


Le titre :
Le grand chambardement

Ou comment déménager une famille de 7 sans casser ni les assiettes ni les cœurs

L’histoire :
Il y a le père qui gère très bien la ratatouille et le consensus.
Il y a la mère qui rentre de la maternité, un petit dernier dans les bras, le 5ème enfant.
Il y a 4 sœurs qui ne savent jamais finir de parler les unes sur les autres.
Il y a une maison à quitter, pour une nouvelle, plus grande.
Il y a les cartons que personne ne veut faire.
Il y a ce moment où l’amour explose.

A voir en famille

L'entrée est libre
 



 

Alain Pierre : le sentiment du devoir accompli

   


 

Toutes les manuziennes et manuziens sont invités à la traditionnelle cérémonie des vœux qui se déroulera à la salle polyvalente le samedi 18 janvier à 15 heures en présence de nombreuses personnalités.

Alain PIERRE, maire d'Uzemain depuis 1991 ne se représentera pas. Cette décision à laquelle il s'était préparé depuis un moment est motivée par plusieurs raisons..

Pourquoi cette décision ?

J'ai déjà effectué cinq mandats de maire et à 72 ans, j'aspire à vivre une véritable retraite, éloignée des lourdes responsabilités et tracas quotidiens que vivent les élus et pouvoir me consacrer à ma famille et pratiquer des passions que j'ai dû mettre de côté durant ces 29 années de maire mais aussi de président du Syndicat des Eaux des Monts Faucilles. A cela s'est ajouté une vice-présidence au Syndicat d'Electricité Départemental et ma participation au Conseil d'Administration du SDIS en tant que membre du bureau, 20 années président du comité de voile des Vosges et puis pour ce dernier mandat, délégué à la Communauté d'Agglomération d'Epinal.

Que pensez vous de la charge d'élu ?
J'ai vécu la mise en place de la loi de 2015 concernant la nouvelle organisation territoriale de la République et les profonds changements qu'elle implique sur le rôle et les fonctions des élus, Je m'inquiète sur le niveau de pouvoir que pourront exercer dorénavant les élus des communes rurales avec les mêmes responsabilités mais avec des compétences confisquées qui nuisent notamment aux possibilités de développement local. Une nouvelle génération d'élus nés de cette période et "formatée dans ce but" pourra certainement œuvrer avec plus de motivation que la plupart des "anciens élus".

Sur l'intercommunalité ?
Je ne nie pas les avantages apportés par les regroupements territoriaux qui dans le domaine du développement économique ou de la réalisation d'importantes infrastructures ouvrent de belles perspectives.

Que pensez-vous de votre bilan après toutes ces années ?
Je me suis attaché à doter la commune d'équipements administratifs, culturels et sportifs en rapport avec ses 1 100 habitants, à conserver en état son patrimoine sans jamais augmenter l'impôt ni effectuer d'emprunt malgré les baisses des dotations et les charges qui pèsent de plus en plus sur le budget diminuant d'autant les possibilités d'investissement. J'espère que les nouveaux élus pourront exercer leur mandat avec la même détermination et le même plaisir de travailler en parfaite entente avec le personnel et à l'image de nos conseils municipaux dont je remercie les membres pour le travail accompli et leur soutien sans faille.

Une nouvelle équipe motivée issue de notre conseil municipal s'organise en vue des élections de mars ; elle a tout mon soutien et ma confiance.

 



 

Carine remplace Corinne au secrétariat du SIE des monts faucilles

   


 

Charlotte Mougel, titulaire du poste de secrétaire au syndicat intercommunal des eaux des monts faucilles étant actuellement en congés maternité il a été nécessaire de pourvoir à son remplacement temporaire au début du mois d’octobre. C’est ainsi que dans cette optique Alain Pierre le président du syndicat avait recruté Corinne Comte domiciliée à Aydoilles au poste d’adjoint administratif.

Malheureusement pour le syndicat des eaux Corinne vient d’être recrutée par le syndicat mixte du scot des Vosges centrales pour un poste pérenne d’adjoint administratif titulaire à temps complet où elle aura en charge la paye, la comptabilité et une mission de secrétariat à compter du 2 janvier prochain. Afin d’assurer la continuité du service le président a donc recruté une nouvelle secrétaire en la personne de Carine Poirot domiciliée à Dogneville, qui vient de prendre ses fonctions le 9 décembre et dont le contrat devrait s’achever au retour de Charlotte Mougel, à la fin du mois d’août 2020.

Carine arrive de la mairie du Tholy où elle vient également d’assurer un intérim de 9 mois également pour remplacement de congés de maternité d’un agent titulaire au secrétariat de la mairie. Carine est une habituée des fonctions de secrétaire qu’elle a auparavant exercé dans plusieurs entreprises privées. Fervente sportive Carine est adhérente et trésorière de l’association sportive des Vosges dont le siège est à Epinal et qui fédère bon nombre de disciplines sportives. Au bout d’une semaine de présence Carine semble s’être déjà très bien adaptée à ses nouvelles fonctions où elle prend connaissance des nombreux dossiers en cours.

Nous lui souhaitons un très bon travail et un excellent séjour parmi nous.
 



 

Syndicat des Eaux : Le rapport 2018 présenté au Comité

   






 

Le Comité du Syndicat Intercommunal des Eaux des Monts Faucilles s'est réuni le samedi 14 décembre afin de prendre des décisions proposées par le président Alain PIERRE et adoptées toutes à l'unanimité.

En préambule, le président Alain PIERRE a présenté la nouvelle secrétaire Carine POIROT qui remplacera Corine COMTE à partir du mois de janvier ; Charlotte MOUGEL titulaire du poste étant en congé maternité.

Le Rapport relatif au Prix et à la Qualité du Service de l'année 2018 a été présenté et adopté.
Ce rapport est disponible dans toutes les mairies du syndicat.

Le débat d'orientation budgétaire pour l'année 2020 a tenu compte de la nécessité d'avoir eu recours en 2019 à un emprunt de 500 000€ destiné à financer les travaux imprévus notamment de réfection de la station de pompage et traitement d'Escles.
L'amortissement des nouveaux travaux d'investissement impactera les futurs budgets du syndicat.
Un priorité sera donnée au remplacement nécessaire des conduites dans la traversée des communes de Senonges et Bonvillet pour un coût de estimé à 240 000€.

Le président est autorisé à pouvoir engager, mandater et liquider les dépenses d'investissements avant le vote du budget 2020 à hauteur du quart des crédits ouverts au budget 2019, soit 286 824.23€ pour le chapitre 21 et 73 074.37 € pour le chapitre 23.
Afin de pouvoir équilibrer les prochains budgets, le comité a décidé que le prix du m3 de l'eau consommée en 2020 et facturée en 2021 subirait une hausse de 2%. Il passe donc de 1,15€ à 1,17€ soit une augmentation de 2 centimes du m3 hors taxes.

Le Syndicat s’est engagé dans une démarche globale de prévention des risques professionnels, dont l’étape initiale est la réalisation du Document Unique. Le président est autorisé à demander au Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale des Vosges une subvention.

En raison de l'absence de la secrétaire en congé maternité , le comité accepte d’adhérer au service de missions temporaires mis en œuvre par le Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale des Vosges,
Le comité syndical accepte d'adhérer aux conventions de participation prévoyance et santé du Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale des Vosges.
Il mandate également le centre de gestion CDG88 qui lancera la consultation du prochain contrat de groupe d’assurance statutaire 2021/2024 (assurance de l’employeur).
Cette assurance permet de couvrir au mieux les risques financiers engendrés par l’absentéisme éventuel du personnel.

Le comité syndical décide de ne pas donner suite à la demande de la commune de La Haye qui souhaite intégrer le syndicat.

Un compte rendu des travaux et dépenses a été présenté pour l'année 2019 avec notamment la réalisation des investissements importants :
Le changement des filtres de neutralisation à la station d'Escles pour 390 000€ hors taxes.
Le changement du système de chloration en cours pour un marché de 39 000€
Le changement des conduites d'Uzemain pour 122 000€.
Le changement des conduites de Dombasles et Escles pour un montant de 230 000€
Ces changements de conduites sont subventionnés par les agences de bassin et le Conseil Départemental pour une moyenne de 40%.
Les achats d'outillage, matériels et véhicule atelier pour 44 000€.
 

Télécharger le rapport 2018


 

Au dernier conseil municipal de l'année

   


 

Le conseil municipal s'est réuni le mardi 10 octobre et a pris les décisions suivantes sur proposition du maire.

Personnel communal :
- Suite à un départ à la retraite, un poste d'agent de maîtrise est supprimé du tableau des effectifs, à compter du 01/02/2020 :
- La commune d'Uzemain a mandaté le Centre de Gestion des Vosges pour lancer la
procédure de marché public, en vue le cas échéant de souscrire pour son compte des
conventions d’assurances statutaires auprès d’une entreprise d’assurance agréée en matière
de protection sociale garantissant les frais laissés à sa charge (absences pour raison de
santé),
- Lors des stages de formation du personnel, les frais de repas seront pris en charge à hauteur de la dépense réelle supportée par les agents et les salariés de droits privés et dans la limite de l'indemnité de repas forfaitaire fixée à 15.25 € par arrêté ministériel (arrêté du 3 juillet 2006). Le remboursement des frais de restauration n'interviendra que sur présentation de justificatifs de paiement.
Finances:
Le conseil municipal, a autorisé M. le Maire à engager, mandater et liquider les dépenses d’investissements avant le vote du budget primitif principal 2020 à hauteur du quart des crédits ouverts au budget de l’exercice 2019, soit 6 231 € pour le chapitre 21 et 205 175 € pour le chapitre 23.
Logements communaux:
Après en avoir délibéré et sur demande de l'intéressée, le Conseil Municipal a décidé de mettre fin à compter du 1er Novembre 2019 au bail de location du logement communal situé 4, rue de la Mairie à UZEMAIN, consenti à Mme MARIEY-WENTZINGER Estelle.
Le conseil municipal a décidé d’approuver l'achat des éléments de cuisine cédés pour la somme de 200 € par Mme MARIEY-WENTZINGER Estelle pour le logement au 4, rue de la Mairie.
Après en avoir délibéré, le conseil municipal a décidé d’approuver le bail de location au 01/11/2019, pour le logement au 2, rue de la Mairie concernant Mme MARIEY-WENTZINGER Estelle pour un loyer mensuel de 558 € avec caution solidaire.
Syndicat Départemental d'Electricité des Vosges :
Le Syndicat Départemental d'Electricité des Vosges, établissement public à coopération intercommunale change l'adresse de son siège au 3 mars 2020.
En qualité d'autorité, qui a pour but d'organiser et de gérer le service public de distribution d'énergie électrique, dont le concessionnaire est ENEDIS, il assure également la maîtrise d'ouvrages des travaux d'électrification rurale, le génie civil des réseaux de télécommunication, l'entretien et l'investissement du réseau d'éclairage public.
La nouvelle adresse du siège sera au 28 Rue de la Clé d’Or à Epinal.
Le Conseil Municipal approuve cette modification des statuts du Syndicat Départemental d’Electricité des Vosges.
Syndicat Intercommunal des Eaux des Monts Faucilles :
Après avoir pris connaissance du rapport sur le prix et la qualité du service du Syndicat Intercommunal des Eaux des Monts Faucilles de l'exercice 2018 et après en avoir délibéré, le Conseil Municipal a décidé d'approuver à l'unanimité le rapport présenté.
 



 

Le spectacle Dchèquématte à Xertigny le 20 décembre

   






 

La compagnie Rêve Général en tournée sur la CAE avec le spectacle Dchèquématte

Dans sa volonté d'apporter un supplément de culture en milieu rural, la CAE accueille en résidence pour les quatre prochaines années la compagnie Rêve Général.
Elle y développe le projet Ursari sur la thématique de l’arrivée d’exilés en France dont le fil rouge est le roman « Le Fils de l’Ursari » de Xavier-Laurent PETIT.


Trois spectacles seront proposés jusqu'en 2022, la prochaine représentation du premier volet de ce triptyque sera présenté à la salle polyvalente de Xertigny, le vendredi 20 décembre à 20h.
Les enfants des classes de CE1 à CM2 assisteront à la séance à 14h. Auparavant, des activités d’accompagnement au spectacle sont menées en classe avec les enseignants et la compagnie.

Ciprian, 10 ans, est le fils d’un montreur d’ours. De villes en villes, chassés de partout, les membres de cette famille nomade se battent pour survivre, jusqu’à ce qu’un jour, acculés, ils quittent leur pays et débarquent dans un bidonville de la banlieue parisienne.
Là commence une autre forme de violence pour la famille de Ciprian, qui doit composer avec l’illégalité de leur situation mais aussi avec la dette impossible à rembourser contractée avec les dangereux passeurs. Et puis un jour, par hasard, Ciprian découvre le jeu d’échecs, qui devient pour lui la porte d’entrée vers un avenir qui transformera son quotidien …

 

Télécharger la fiche de difusion


 

Doit-on ralentir le nombre de constructions dans nos villages ?

   


 

La commune d'Uzemain termine la rédaction de son document d'urbanisme (carte communale) qui sera soumis à une enquête publique.
Celui-ci doit être en compatibilité avec le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) qui est un document d'urbanisme à l'échelle intercommunale fixant les orientations générales de l'organisation de l'espace, les grands équilibres entre les espaces urbains, les espaces naturels, agricoles et forestiers, ainsi que les objectifs des politiques publiques en matière d'habitat, de développement économique, de loisirs et de déplacements.
Le document d'urbanisme d'Uzemain doit également tenir compte du Programme Local de l'Habitat (PLH) qui est en phase terminale de réalisation.


Uzemain comme de nombreuses villes et villages vosgiens perd des habitants.
Pour le maire Alain PIERRE, les règles draconiennes, et injustes fixées par la technocratie d'Etat qui propose de limiter la réalisation de nouvelles constructions, ne feront qu'aggraver la courbe descendante de la population vosgienne et de son économie.
Des restrictions qui s'appliquent différemment selon le niveau des services apportés par les communes ou leur taille ce qui n'est pas acceptable. Il espère qu'au sein de la Communauté d'Agglomération des assouplissements seront proposés en concertation avec toutes les communes concernées car en l'état actuel des dispositions du PLH, aucune nouvelle construction ne devrait être autorisée à Uzemain !
Absurde !

Article publié dans Vosges matin mardi 10 décembre

Les villages priés de ralentir le nombre de leurs constructions

Trop de logements construits et trop de logements vacants depuis 2014. C’est le constat fait par la communauté d’agglomération qui a donc élaboré un nouveau Programme Local de l’Habitat (PLH) qui prévoit que certains villages laissent les villes principales construire des logements neufs.
Par Philippe NICOLLE


Les courbes ne sont pas parallèles. Et elles sont forcément inquiétantes. C’est le constat fait par l’agence d’urbanisme Scalen qui a accompagné la communauté d’agglomération d’Epinal dans l’élaboration de son nouveau programme local de l’habitat (PLH) pour la période 2020-2025. D’autant plus qu’au lieu de gagner des habitants, les communes de l’agglo ont perdu 1 360 habitants entre 2011 et 2016. « Le besoin de logements est donc moins important que prévu. Surtout quand on sait que 80 % des nouveaux ménages qui se créent sur le territoire le sont du fait du desserrement (divorces, décohabitation) » expliqué Michel Heinrich. Le président de la CAE, qui anticipait les critiques sur les objectifs du nouveau PLH, a aussi précisé que 2 100 logements neufs ont été construits entre 2011 et 2016 et que dans le même temps, le nombre de logements vacants a augmenté de 1 500. Tout ça pour dire que cela construit beaucoup trop dans la Com' d’Agglo. Et notamment dans les 63 villages de la CAE qui ont dépassé de 93 % leurs objectifs de production de logements neufs fixés par le Scot. Alors que dans les 15 villes principales du territoire, le quota de constructions neuves n’a pas été consommé.
Dès lors la gouvernance de la CAE a imaginé un « mécanisme de solidarité » entre les villages et les « polarités » de chaque secteur afin de compenser le « trop construit » des villages. Un mécanisme qui n’a pas manqué de créer des tensions chez les maires des petites communes. Lesquels ont vu arriver deux paramètres complémentaires à savoir le niveau d’équipements et le niveau de production de logements neufs entre 2014-2019. De quoi aider les bons élèves et de taper sur les doigts des gourmands. Telle la commune d’Archettes qui a construit 46 logements neufs sur les 5 dernières années. Ou sur celle de Sanchey où les pavillons ont poussé comme des champignons. N’appréciant pas d’être qualifié de « mauvais élève », Gilles Dubois, le maire sanchéen, a voté contre la répartition des constructions qui lui est proposée. « Il y a plein d’éléments non cohérents. Vous ne prenez pas en compte les résidences secondaires par exemple or j’ai une centaine sur Sanchey. Et puis je ne veux pas perdre d’habitants si je ne peux plus construire sur ma commune. » Des interrogations que d’autres maires de « villages » semblent partager tel Alain Pierre à Uzemain. Ce qui a poussé Michel Heinrich à rappeler que le dossier proposé n’était qu’un projet de PLH. Et que ce dernier devait désormais être débattu dans les différents conseils municipaux. « On se penchera ensuite sur les remarques qui pourraient en découler » a tempéré le président de l’Agglo.