Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En raison des fortes chaleurs, de la charge des véhicules, et des dénivelés importants, des dégâts sont constatés sur certaines chaussées. Respectons les limites de tonnage notamment route de la chapelle de Thiélouze. Amendes et pas d'excuses...
Les archives
    2017

    2016

    2015

    2014

    2013

    2012

    2011

    2010

    2009

    2008

    2007

    2006

    2005

    2001

    2016

 

L'agenda du mois

 

 

Restauration scolaire

 

Géolocalisation

 

Les actualités de la commune

Deprecated: Function split() is deprecated in /home/uzemain/www/actualites.php on line 523

Le 27 août 1944, Uzemain se souvient

   




 

Le 27 août 1944, Uzemain se souvient

VOSGES MATIN du 19 août 2019

Pour la mémoire des maquisards et la connaissance de l’histoire du territoire, la commune participera à la commémoration de la création du maquis de Grandrupt-de-Bains, le mardi 27 août sous la conduite et les explications locales de Michel Claudel, historien.

Pourquoi cette journée du 27 août ?
« 27 août 1944 - 27 août 2019, cela fera exactement 75 ans que le maquis de Grandrupt a été mis en place. Quatorze de nos concitoyens ont activement participé aux maquis vosgiens pour moitié à Grandrupt et pour moitié à Bussang au maquis du Peut-Haut ».

Comment va se dérouler cette journée ?
« En accord avec la municipalité, nous avons voulu que notre commune soit associée, d’une manière active et personnelle. Ainsi nous donnons rendez-vous à tous ceux qui le désirent à 13 h 15 ce 27 août au monument 39-45, place de l’Eglise où je retracerai le parcours et le martyr de chacun des maquisards. Chaque participant se verra remettre un brassard blanc en souvenir des maquisards et des agents de liaisons locaux regroupés en trentaine à la chapelle de la miséricorde à Charmois avant d’être regroupés au maquis ».

Quelles manifestations sont prévues ?
« À 13 h 45, nous nous rendrons à Grandrupt où nous visiterons les expositions à la mairie. À 16 h, mouvement d’ensemble vers le mémorial du maquis avec dépôt individuel à 16 h 30 d’une fleur bleue, blanche ou rouge cueillie sur l’itinéraire. À 17 h, visite guidée des sites caractéristiques du maquis. »
Renseignements auprès de Michel Claudel au 06 11 04 69 19.

Vidéo : France 3 interview de Roland THOMAS : la reddition du maquis de Grandrupt
http://lesresistances.france3.fr/documentaire-aj/roland-thomas,-la-reddition-du-maquis-grandrupt

télécharger la vidéo

document à télécharger:
Reddition du Maquis de Grandrupt. L'honneur d'un homme - La vérité


 

télécharger le document


 

Clap de fin pour le Centre Aéré

   






 


Le centre aéré s'est terminé vendredi 26 juillet par une soirée conviviale où animateurs, parents et enfants se sont joyeusement retrouvés afin de marquer la fin des trois semaines de cette session.

Avec pour thème le cinéma et son festival, le tapis rouge fût de mise pour l'entrée en scène de nos acteurs d'un jour qui ont présenté à leurs parents une chorégraphie rythmée en introduction à la "boom" qu'ils attendaient avec impatience.

Lors de cette session des sorties, des activités avec d'autres centres et un mini camp à Bouzey ont particulièrement été appréciés par les enfants, malgré la chaleur à supporter.
Une soirée en guise d'au revoir avec un brin de nostalgie pour le clap final mais aussi des remerciements aux animatrices et à leur responsable Emilie Michel ainsi qu'à la Fédération des œuvres laïques partenaire dans l'organisation.
 



 

Maquis de Granrupt : pour la mémoire des maquisards

   




 

Fin août, début septembre 1944, la forêt à l’ouest de Grandrupt-de-Bains a accueilli 367 hommes qui ont constitué le Maquis de Grandrupt. Leur histoire fut terrible puisque 120 d’entre eux sont morts, soit tués au combat, soit disparus dans les camps nazis.
UZEMAIN participe à cette commémoration
Il est proposé à toutes et tous et notamment aux enfants de participer à cette commémoration par un déplacement, une visite guidée des lieux.


27 août 1944 - 27 août 2019 - 75 ans

POUR LA MEMOIRE DES MAQUISARDS
ET LA CONNAISSANCE DE L'HISTOIRE DE NOTRE TERRITOIRE


DE UZEMAIN A GRANDRUPT-DE-BAINS MARDI 27 AOÛT 2019

13 h 15
- Rassemblement à Uzemain monument aux morts 39-45 Place Pierre Remy Parvis de l'église
- Appel des Maquisards issus d'Uzemain exposé de leur parcours et de leur martyr
- Remise des brassards aux participants
13 h 45
- Déplacement vers Grandrupt et cueillette d'une fleur des champs
14 h 30 : Mairie de Grandrupt ; Visites des expositions et des projections ;
16 h 00 : Mouvement d'ensemble vers le Mémorial du maquis ;
16 h 30 : Dépôt individuel d'une fleur bleue, blanche ou rouge cueillie sur l'itinéraire ;
17 h 00 : Visite guidée sur les sites caractéristiques du maquis (sites animés) ;
18 h 30 : Rafraîchissement à proximité du mémorial.

Ouverts à tous dont la jeunesse

Renseignements : 06 11 04 69 19

Réalisé par I'Amicale du Maquis de Grandrupt et la commune d'Uzemain

UZEMAIN VENDREDI 13 SEPTEMBRE 2019 à 20h 15

CONFÉRENCE ET PROJECTION

LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE
DANS LE PAYS D’ÉPINAL


Salle des associations (Mairie)
Par Romaric Duchêne Animateur de l’architecture et du patrimoine au Pays d’art et d’histoire.
Projection de trois courts métrages documentaires réalisés en 2019 par le Pays d’art et d’histoire :
Les combats du 18 juin 1940 dans la Vôge
L’occupation par l’armée allemande 1940/44
La Libération sept. 1944/fév. 1945, puis
La Reconstruction 1945 - 1955

Ce sera l’occasion de présenter au public manuzien les impacts locaux de la seconde Guerre mondiale et revenir sur ce conflit qui a meurtri notre territoire.

 



 

Au Conseil Municipal du 27 juin 2019 : Embauche de personnels et décisions financières

   




 

Deux embauches pour les services techniques

Le personnel des services techniques va bénéficier d’une prochaine réorganisation: La municipalité a décidé d’embaucher deux nouveaux agents, l’un à temps complet et le second à temps partiel tandis que Roger CAUVE a fait valoir ses droits à la retraite à partir du 1er octobre.

Une nouvelle équipe pour les travaux d'entretien :
Christine VAUTHIER est embauchée à temps complet pour 35 heures par semaine et Matthieu CAUVE est embauché pour 20 heures par semaine.


Compte rendu du Conseil municipal du 27 juin.

Octroi de subventions exceptionnelles
Demande de subvention exceptionnelle par l'Association de la Chapelle de Thiélouze concernant l'organisation du concert dans le cadre du festival de musique classique d'Épinal, le Floréal, qui a eu lieu le 5 mai 2019.
Après en avoir délibéré, le conseil municipal DECIDE d'octroyer une subvention exceptionnelle de 200 € à l'association de la Chapelle de Thiélouze à titre de participation pour le Concert organisé dans le cadre du Festival de Musique Classique d'Epinal "le Floréal" à la Chapelle de Thiélouze le 5 mai 2019.

Demande de subvention exceptionnelle par Julie BELLOTTO, actuellement en licence d'histoire à Nancy, qui va participer au programme ERASMUS dans la ville de Prague en République Tchèque de 09/2019 à 02/2020.
Après en avoir délibéré, le conseil municipal DECIDE d'octroyer une subvention exceptionnelle de 150 € à Julie BELLOTTO, étudiante domiciliée à Uzemain dans le cadre de sa participation au programme de mobilité ERASMUS.

Syndicat Mixte pour l'Informatisation Communale – Demande de retrait
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal EMET un avis favorable à l'unanimité moins 4 abstentions au retrait de la collectivité précitée.

Installations classées (Méthanisation Les Voivres)
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal EMET un avis favorable à la demande d'enregistrement
"Installations Classées" relatif à l'unité de méthanisation envisagée par la société CH4 ENERGIE aux
VOIVRES.

Salle polyvalente - Tarifications
Tarification du gaz :
Après en avoir délibéré le Conseil Municipal DECIDE de fixer les tarifs du gaz pour la location de la Salle polyvalente à 2.16 € TTC par m3.

Tarification de l'accueil du centre de loisirs estival
Après en avoir délibéré, le conseil municipal DECIDE de fixer à 68,50€ par semaine le tarif de l'accueil de loisirs estival pour les enfants de la commune et de fixer à 78,50€ le tarif pour les enfants venant des communes extérieures.

Prise en charge du coût du transport scolaire (collège)
Après en avoir délibéré, le Conseil municipal, ACCEPTE la prise en charge par la commune dans sa totalité, soit 90 €, du coût de la carte de transport scolaire des collégiens domiciliés sur la commune pour l'année scolaire 2019/2020.

Réalisation du DUERP (Document Unique d'Evaluation des Risques Professionnels)
Considérant :
- La nécessité pour la commune d'Uzemain d'élaborer le document unique pour évaluer les risques et inscrire toutes les mesures prises pour les diminuer.
- La possibilité d'avoir recours au Centre de Gestion des Vosges via une convention de mise à disposition d'un conseiller de prévention pour l'élaboration du document unique.
Le Conseil Municipal de la commune d'Uzemain DECIDE :
- D'autoriser le Maire à signer la convention de mise à disposition d'un conseiller de prévention du Centre de Gestion des Vosges.
- D'inscrire les crédits nécessaires au budget de la collectivité.
Considérant que le Fonds National de Prévention de la Caisse Nationale des Retraites des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) attribue des subventions compensant le temps des agents investis dans la réalisation de la démarche,
Le Conseil Municipal de la commune d'Uzemain DECIDE d'autoriser le Maire à présenter un dossier auprès du Fonds National de Prévention et à recevoir la subvention allouée.

Répartition Fonds de Péréquation des Ressources Intercommunales et Communales (FPIC)
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal DECIDE d’approuver la répartition du Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) proposée par la Communauté d'Agglomération d'Epinal qui est d'accorder la somme de 23 662 € à la commune d'Uzemain.

Admissions en non-valeurs – Extinction de créances
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal DECIDE d’admettre en non-valeur, sur demande de l’Inspectrice divisionnaire des Finances publique de la trésorerie d’Epinal- Poincaré et au vu des pièces justificatives présentées les créances suivantes :
DABEL Nathalie pour un montant de 290.10 €
LAMOISE Pascale pour un montant de 252.00 € ; les deux ont un procès-verbal de carence par l'huissier des Finances Publiques).
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal DECIDE de porter en créance éteinte, sur demande de l’Inspectrice divisionnaire des Finances publique de la trésorerie d’Epinal- Poincaré et au vu des pièces justificatives présentées la créance suivante :
VALETTE Sandrine effacement de la dette du 15/06/2018 : 159.80€.

Acquisition de parcelle
Dans le cadre de l'aménagement du Centre Bourg, et après en avoir délibéré, le conseil municipal DÉCIDE, de faire l'acquisition de la parcelle cadastrée AC n° 27 (canal en bordure de la route départementale) appartenant à M. HATIER Pierre pour l'euro symbolique.

Suppression d'un poste d'agent territorial et création d'un emploi permanent
Roger CAUVE ayant fait valoir son droit à la retraite pour le 01/10/2019, il y a lieu de procéder à son remplacement.
Suite à son départ à la retraite et une réorganisation, le poste agent de maîtrise principal est supprimé du tableau des effectifs
Le conseil municipal DECIDE le recrutement de deux agents contractuels dans le grade d'agent technique relevant de la catégorie hiérarchique C pour faire face à un besoin lié à un accroissement temporaire d’activité pour une période allant du 23 juillet 2019 au 31 janvier 2020 inclus.
Ces agents assureront les fonctions d'agents techniques, l'un à temps complet et l'autre à temps non complet pour une durée hebdomadaire de service de 35 h et de 20 h.
Ils devront justifier d'une expérience professionnelle dans l'entretien des espaces verts, des bâtiments et de la voirie.
La rémunération de l’agent sera calculée par référence à l’indice brut 376 du grade de recrutement.
Les crédits correspondants sont inscrits au budget.

Syndicat Départemental d'Electricité des Vosges – Rapport d'activité 2018
M. le Maire présente et commente le rapport d'activité de l’exercice 2018.
Le Conseil Municipal, à l’unanimité, après avoir écouté les explications de M. le Maire, prend acte, après en avoir pris connaissance dans le détail.
Le rapport détaillé est à la disposition des conseillers au secrétariat de la Mairie
 



 

Mesures de protection contre les risques d’incendie de forêt

   


 

Pierre ORY, Préfet des Vosges, eu égard aux conditions climatiques exceptionnelles actuelles qui augmentent les risques de feux de forêt, et afin de limiter les risques d’incendie, a pris, en date du 24 juillet 2019, un arrêté prescrivant des mesures temporaires de protection contre les risques d’incendie de forêt, complétant ainsi l’arrêté préfectoral permanent du 24 mars 1977 relatif aux mesures de protection contre les incendies de forêt.

Ce nouvel arrêté, applicable jusqu’au 15 septembre 2019 inclus, interdit sur l’ensemble des communes du département des Vosges à toute personne :
- de porter ou d’allumer tout feu à l’intérieur des bois et forêts, et à moins de 200 mètres de ceux-ci, y compris sur les aires aménagées pour l’accueil du public (cette interdiction inclut l’usage des barbecues, réchauds à gaz, feux de camp…). Les barbecues restent néanmoins autorisés à proximité immédiate des maisons en présence d’une ressource en eau (extincteur, tuyau d’arrosage, seau d’eau …) prête à être immédiatement utilisée ;
- de fumer dans tous les bois et forêts.
Ces dispositions ne s’appliquent pas aux locaux servant d’habitation et à leurs dépendances, ateliers et usines, ainsi qu’aux terrains de camping classés par arrêté préfectoral.

Ces dispositions pourront être modifiées ou abrogées en fonction de l’évolution de la situation de sécheresse.

Les contrevenants à ces dispositions sont passibles d’une amende forfaitaire de 4ᵉ classe, prévue à l’article R163-2 du code forestier. Ceux qui auraient causé un incendie, s’exposent à des amendes et peines d’emprisonnement prévues aux articles L163-3 et L163-4 de ce même code forestier.  



 

LA fête de l'oeuf : succès malgré les caprices de la météo et les nombreuses autres festivités

   






 

Cette année, la fête de l’Œuf n’a pas exactement connu le succès des éditions précédentes, la faute notamment à une météo orageuse juste après les feux d’artifice. Les vide-greniers et aux autres manifestations organisés aux alentours ont également fait de la concurrence à la fête.

Inauguration à 19h30 le samedi : Les élus locaux sont venus apporter aux bénévoles leur soutien et les féliciter pour l'organisation exemplaire de la fête. Le député Stéphane VIRY, le sénateur Jackie PIERRE, la vice-présidente du Conseil Départementale Véronique MARCOT, le vice-président de la CAE Yannick VILLEMIN, le maire Alain PIERRE , les représentants des communes environnantes, les présidents des associations et la population présente ont participé à la découpe du ruban tricolore geste symbolique d'ouverture des festivités.

Vosges matin du 22 juillet :

La 35e édition de la fête de l’Œuf n’a pas connu cette année l’engouement des années précédentes, mais Amélie Mangin, la présidente du comité de l’Œuf était quand même satisfaite de la tournure des évènements. « Malgré l’orage intervenu après les feux d’artifice, qui a fait fuir une bonne partie des visiteurs et la chaleur de ce dimanche conjuguée à la concurrence des vide-greniers et des fêtes organisées dans les communes voisines, le bilan n’est pas si mauvais que cela ! Je suis également satisfaite de constater qu’au sein de la cinquantaine de bénévoles, de nombreux jeunes d’environ 12 à 18 ans qui constituent l’avenir de la fête sont venus grossir les rangs de l’équipe. »

Tout le monde a apprécié les magnifiques feux d’artifice tirés samedi soir par la société TB Pyro. Denis, rencontré dans les allées de la fête, s’est déclaré satisfait des vingt minutes qu’a duré le spectacle, tandis que sa compagne Régine a apprécié la beauté des couleurs et des tableaux.

Lors du bal qui a suivi à la salle polyvalente, Julie Hirt d’Épinal a été élue Miss Œuf, Santa Duhaut du Roulon est sa première dauphine et Leslie Krieg de Vittel est la deuxième dauphine. Ce dimanche, tout a commencé de bonne heure par le vide-greniers et le déballage commercial qui ont permis à tout un chacun de repartir avec une trouvaille. Durant ces deux journées, le stand restauration a servi omelettes aux poireaux, poulet, jambonneaux et une succulente paella géante le dimanche midi. Tout au long de l’après-midi, le groupe Oléocada a apporté la joie au rythme de sa musique.

Le lancer d’œufs et le tiercé de poules organisés par l’amicale des sapeurs-pompiers a permis à Éliane Johannes d’Hadol de remporter le tiercé, tandis que les imbattables Philippe Fallot et Stéphane Dumet ont une nouvelle fois terminé à la première place du lancer d’œuf, avec un jet de 57 mètres. La toute nouvelle association manuzienne Equi-Jane-Nature a proposé aux jeunes enfants des balades en poney très appréciées. Pour clore la fête de l’Œuf 2019, Johan d’Épinal a été élu Mister Coq, tandis que le jeune Illian a remporté le titre de Mister Coquelet.

La 35ème fête de l'oeuf n'a cette pas connue la grande affluence des années précédentes mais une affluence régulière tout au long de ce dimanche.
 



 

Jeunes Sapeurs-Pompiers de la Vôge : A l'heure du bilan annuel

   






 

A l'occasion de l'assemblée générale de l'association des Jeunes Sapeurs Pompiers de la Vôge, élus locaux de la Vôge et familles de nos jeunes en formation, ont pu se rendre compte des savoir-faire acquis au cours de leurs trois années de stages avec une assemblée en deux temps.

La première partie a été consacrée à des démonstrations : les JSP, mis en situations réelles, ont réalisé des manœuvres d'incendie et de secourisme, montrant ainsi au public une partie de leurs acquis.
À l’issue des mises en situation, Véronique Marcot, vice-présidente du Conseil départemental, a remercié les formateurs pour leur dévouement et félicité tous les JSP pour leur réussite au brevet national des Jeunes Sapeurs-Pompiers.

La secrétaire Sandrine Souvay a présenté un rapport relatif aux nombreuses activités auxquelles les jeunes ont participé. Daniel Souvay, le président délégué, a eu une pensée pour les familles des jeunes, endeuillées cette année ou touchées par un sinistre. Puis le trésorier a présenté les comptes qui ont été approuvés par les vérificateurs aux comptes.
Le lieutenant Robert Grandclaudon, président de la section, qui sera remplacé lors de la prochaine année de formation par le lieutenant Emmanuel Munier, s’est déclaré satisfait de l’année écoulée et du travail accompli.
Chaque année douze JSP, garçons et filles, âgés au minimum de treize ans, sont recrutés après des tests de sélection, pour une formation de 3 ans qui, à la fin, et après leur 16e anniversaire, leur permet d’intégrer le corps départemental des sapeurs-pompiers des Vosges.
Le conseil d’administration a ensuite été renouvelé dans son intégralité.

Le mot de la fin a été donné à Alain Pierre, maire d’Uzemain et membre du bureau du SDIS des Vosges qui, avant le verre de l’amitié, a félicité animateurs et responsables pour la qualité de la formation dispensée , rappelant que le SDIS met les véhicules et le matériel nécessaire à disposition et que les communes financent par leurs subventions les frais courant d'animation ou de transport.
L'objectif d'atteindre 3000 sapeurs-pompiers volontaires vosgiens est largement aidé par l'existence de cette filière de recrutement qui depuis 2001, date de la création de l'Association Départementale des JSP, rempli sa mission avec d'excellents résultats.

Il a fait remarquer que "ces trois années de formation au sein de l'association valaient largement les objectifs visés par le nouveau service national et que nos jeunes JSP pourraient à juste titre en être dispensés car cette formation est une expérience humaine enrichissante et une école de la vie : on y apprend des valeurs comme la cohésion de groupe et la solidarité, ce qui est un véritable atout pour devenir l'adulte citoyen de demain."
 



 

Sécheresse : des restrictions d'eau

   






 

France3-régions
Par Thierry Ganaye Publié le 09/07/2019 à 15:42 Mis à jour le 09/07/2019 à 17:40.
https://france3-regions.francetvinfo.fr
.

Alerte sécheresse dans les Vosges : des pénuries d’eau potable sont possibles sur des réseaux d’alimentation.
En raison du déficit pluviométrique constaté en ce mois de juillet 2019, le préfet des Vosges a décidé de prendre un arrêté limitant provisoirement certains usages de l’eau dans l’ensemble du département.


Dans son communiqué du 9 juillet 2019, la préfecture décrit un assèchement des sols assez conséquent, tant en surface, que progressivement, en profondeur. Les autorités expliquent que « le déficit pluviométrique global qui perdure a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d'eau dans les bassins versants de la Meuse, de la Moselle et de la Saône dans les Vosges ».
La situation est telle insiste la préfecture que « même si des précipitations significatives intervenaient dans les semaines à venir, ce que ne confirme pas Météo-France, elles ne permettraient pas de combler rapidement le déficit accumulé ».

Devant ce constat, le Préfet a décidé de prendre un arrêté limitant provisoirement certains usages de l’eau dans l’ensemble du département.
Parmi les mesures de restriction :

• L’interdiction du remplissage des piscines à usage privé d’une capacité supérieure à 1 mètre cube.
• L’interdiction de laver les véhicules sauf dans les stations professionnelles.
• L’interdiction de laver les voiries et les trottoirs, de nettoyer les terrasses et façades, sauf raison de salubrité publique.
• L’interdiction d’arroser les pelouses, les espaces verts publics ou privés, les terrains de sport entre 9h à 20h
• L’interdiction d’arroser les jardins potagers de 9h à 20h ; seul un arrosage manuel ou par récupération des eaux de toiture est autorisé.
• L’interdiction de remplir les plans d’eau, excepté pour les activités commerciales de type pisciculture, etc.


Cette restriction d’eau touche également, pour la première fois, les bains à remous comme les spas ou jacuzzis de plus en plus présents dans les locations saisonnières touristiques et les hôtels.
"Ces installations présentent des risques pour la santé des usagers (infections ORL, urinaires, ou respiratoires, légionellose, problèmes dermatologiques). Aussi, elles doivent être vidangées au moins tous les 7 à 15 jours, ce qui peut représenter des besoins mensuels de 5 à 10 m³ d’eau par bain, voire plus en fonction de la fréquentation. Étant donné la multiplication de ces installations dans les Vosges, l’arrêté préfectoral« sécheresse » impose cette année que les exploitants de ces bains à remous demandent une autorisation à l’exploitant du réseau d’eau potable, ce dernier pouvant refuser. Il s’agira donc d’un levier d’action important pour les réseaux d’eau potable fortement touchés par la sécheresse".

A noter que : les débits des captages ( Source de la Xatte à Uzemain et forage d'Escles ) du Syndicat Intercommunal des Eaux des Monts Faucilles ne sont actuellement pas impactés par les conséquences de la sécheresse. (le président du SIEMF)