Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le compte rendu du dernier conseil municipal ( 22 mars) est téléchargeable sur le site : onglet : "vie municipale" puis "les décisions"
Les archives
    2017

    2016

    2015

    2014

    2013

    2012

    2011

    2010

    2009

    2008

    2007

    2006

    2005

    2001

    2016

 

L'agenda du mois

MAI

 

 

 

Restauration scolaire

 

Géolocalisation

 

Les actualités de la commune

iNSCRIPTION POUR LA PROCHAINE ANNEE SCOLAIRE

   






 


Les inscriptions pour la prochaine année scolaire 2018-2019 auront lieu les :

lundi 14 mai de 8h30 à 16h

lundi 28 mai de 8h30 à 16h

Les enfants concernés sont les enfants nés en 2015 (petite section) et les enfants nouvellement arrivés dans la commune.
Il n'y a pas d'inscription pour les enfants nés en 2016.
En cas d’impossibilité, veuillez prendre rendez-vous avec la directrice pour convenir d’une date au 03 29 30 76 76.

Vous munir du certificat d’inscription à retirer en mairie et du carnet de santé

 



 

Compte administratif et budget au conseil municipal du 22 mars

   






 

Le conseil municipal s'est réuni le jeudi 22 mars sous la présidence du maire Alain PIERRE.
Examen du compte administratif et budgets proposés par la commission des finances ont occupé les édiles une bonne partie de la soirée. Toutes les décisions ont été prises à l'unanimité des membres présents.


Les finances passées au crible
Compte tenu des recettes et dotations en baisse, le budget a été examiné dans les moindres détails. Les deux chantiers à financer les plus importants concernent les travaux de rénovation énergétique de la salle polyvalente et l'aménagement du centre de la commune afin notamment d'assurer une meilleure sécurité. Ces travaux réalisés sur les budget 2018 et 2019 sont estimés pour un montant de 766 000€ TTC. Après versement compensatoire de la TVA et des aides financières, le solde à autofinancer par le commune serait de 280 000€. Compte tenu des provisions réalisées pour ses travaux , l'excédent global du compte administratif se monte à 413 478€.
Le budget 2018 prévoit des dépenses et recettes de fonctionnement pour un montant de 1 215 686€ et des dépenses et recettes d'investissement pour une montant de 770 730€.
Afin de se mettre en conformité avec la loi, un Agenda d'Accessibilité Programmé (Accessibilité des bâtiments aux personnes à mobilité réduite) a été approuvé par le conseil municipal. Ces aménagements qui concernent l'école, la mairie, la salle polyvalente, les cimetières et l'église sont programmés sur une durée de 6 ans pour un montant de 116 000€.
Le maire a attiré l'attention des élus sur une baisse des recettes pour les années 2018 et 2019 entrainant une diminution forte de l'épargne dont il faudra tenir compte dans les prochaines budgets d'investissement.

Les taux d'imposition inchangés
Malgré cela, il n'a pas été envisagé d'augmenter les taux d'imposition qui seront donc inchangés, à savoir : taxe d'habitation 12,09 ; taxe foncière bâti 15,30 ; taxe foncière non bâti 25,23.

Des remboursements
Un remboursement pour la mise à disposition de personnel à l'Association Foncière a été demandé à celle-ci pour la somme de 2648€. Les frais de chauffage des logements communaux remboursés par les locataires se montent à la somme de 4477€.

Le SDEV entretien et subventionne notre éclairage public
La commune délègue à nouveau la compétence, d'une durée de quatre ans pour l'entretien et les travaux d'investissement de l'éclairage public, au Syndicat Départemental d'Electricité des Vosges ; celui-ci prenant en charge 50% des dépenses liées au contrôle et au relampage des points lumineux de la commune.

Baisse du recrutement de contrats aidés et suppression des Nouvelles Activités Périscolaires
Compte tenu du désengagement de l'Etat relatif aux aides financières précédemment accordées pour les "Nouvelles Activités Périscolaires" et les mesures fortement contraignantes liées à l'embauche de personnel en contrat aidé par l'état, le conseil municipal a décidé de revenir à la semaine de quatre jours. Les "NAP" seront donc supprimées à la prochaine rentrée ; les horaires de ramassage par le bus seront inchangés.
Le maire déplore la mise en place de nouvelles exigences de l'état conditionnant le recrutement des emplois aidés qui deviennent des "Parcours Emploi Compétences".
Les contrats aidés malgré leur imperfection avaient permis d'employer des personnes qui n'étaient pas à même de retrouver un emploi pour diverses raisons notamment liées à la localisation géographique en zone rurale, en situation de handicap, ou autres. Après les TUC, les CES (contrats emploi/solidarité), les CEC (emploi consolidé), les CA (contrats d'avenir), les EA (emplois d'avenir), et les CUI-CAE (contrats uniques d'insertion) qui se sont succédés durant 30 ans, voici venu le PEC, "le Parcours Emploi Compétences".
La commune en tant qu'employeur a toujours tenu compte de chaque situation individuelle et tenté d'apporter son soutien à tout projet de retour à l'emploi de son personnel. Les nouvelles conditions imposées par l'état ne pourront plus s'adresser à tous les publics en difficultés ; à cela s'ajoute une baisse des aides financières : un encadrement drastique qui limitera le recrutement.
 

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION DU BUDGET


 

L'Association Foncière d'Uzemain : Les taxes en baisse pour le dixième budget

   






 

Les membres du bureau de l'Association Foncière de Remembrement se sont réunis lundi 19 mars sous la présidence d'Alain PIERRE.

Un peu d'histoire
l'association a été créée il ya dix ans à la suite des travaux de remembrement des parcelles agricoles(442 propriétaires pour 3220 parcelles réparties sur 1539 hectares à l'origine), le nouveau parcellaire ne comprend plus que 675 parcelles soit une réduction de 80%.
L'association Foncière a eu pour objet de mettre en place un programme de travaux afin d'adapter le réseau des chemins au nouveau parcellaire et aux méthodes modernes d’exploitation. Les propriétaires ont accepté de placer les terrains qu’ils louent en continuité avec ceux de leurs fermiers. Ainsi des îlots importants ont été rapprochés des bâtiments agricoles afin de favoriser une exploitation plus rationnelle et de réduire le déplacement des engins et véhicules sur le réseau routier.

Le financement des travaux connexes
Pour financer ces travaux, le Conseil Départemental avait accordé une subvention de 394 590€ pour un montant de travaux de 563 000€ soit une aide financière de 70%.
La part restante a été financée par un prêt bancaire de 160 000€, la gestion de ce prêt et les travaux d'entretien des chemins sont assurés par l'association qui percevait une taxe de 13,38€ à l'hectare.

Au budget 2018
A la suite de l'examen du compte administratif 2017, et compte tenu de la bonne santé financière de l'association qui laisse apparaître un excédent global de 51 000€, les membres du bureau ont décidé de diminuer la taxe à l'hectare qui passe ainsi de 13,38€ à 12,20€ soit une diminution de près de 10%. Compte tenu des délais de recouvrement des taxes, un fond de roulement est nécessaire afin de pouvoir assurer le remboursement de l'emprunt et autres charges ; ainsi le budget 2018 affecte des dépenses en fonctionnement de 72 900€ et des dépenses en investissement de 59 137€.
 



 

Le train ! le thème choisi pour l'animation du repas des anciens

   






 

Malgré le retard du train en gare d'Uzemain (programmé et voulu par le scénario des animations), la centaine de convives était bien présente au rendez-vous annuel du "repas des anciens" samedi 17 mars.

Au "buffet de la gare" d'Uzemain les voyageurs de 70 ans et plus sont venus rencontrer les voisins, amis et parents dispersés aux quatre coins de la commune.
Pour rien au monde, certains ne manqueraient ce rendez-vous annuel qui permet de passer un bon moment dans la joie et la bonne humeur loin des tracas de santé et de la vie quotidienne et loin des préoccupations politiques dont les seniors auraient bien besoin de se passer…

En présence du sénateur Jackie PIERRE, de Véronique MARCOT vice-présidente du Conseil Départemental et du père Hubert DEVILLARD, le maire Alain PIERRE a rappelé que ce rassemblement fait bien partie du patrimoine culturel de la commune mis en place par ses prédécesseurs, et que toutes et tous sans discrimination peuvent y participer. "C'est une richesse que les villes ont plus de mal à valoriser : une petite commune rurale, c'est une famille où tout le monde (ou presque ) se connaît et où ces animations favorisent la cohésion sociale. J'encourage ceux qui seront aux commandes dans les prochaines décennies à faire en sorte que ce geste amical en faveur des seniors perdure. Un geste de reconnaissance, de respect pour celles et ceux qui ont contribué durant plus de 50 ans de leur vie à ce que le bien être collectif soit développé par leurs impôts, leur engagement de défense du pays ou tout simplement leur travail au quotidien où l'assistanat social n'était pas entré dans les mœurs avec autant de naturel qu'aujourd'hui".

L'engagement des bénévoles de tous âges qui ont participé au service, aux animations et à la décoration avec pour thème le train (sans allusion aux problèmes de la SNCF…) mérite d'être souligné et apprécié.
Au dire de certains, peu de communes mettent autant de cœur à l'ouvrage pour recevoir avec autant d'ardeur et d'enthousiasme ses seniors. Que les bénévoles associés au CCAS en soient remerciés.

Le CCAS qui en était l'organisateur et dont l'existence n'est plus obligatoire pour une commune de moins de 1500 habitants a été maintenu à Uzemain , pour la bonne et simple raison qu'en son sein, associés aux membres du Conseil municipal, des bénévoles et membres de diverses associations participent à son fonctionnement en gérant ses finances, en cherchant des recettes, des subventions et rendant ainsi un service appréciable à la cohésion sociale de la commune.
 



 

Syndicat des Eaux : le budget adopté

   






 

Avec 902 000€ affectés à l'exploitation et 748 000€ affectés aux investissements pour 2018, le Syndicat Intercommunal des Eaux des Monts Faucilles a fait ses comptes lors de la réunion du Comité des 14 communes adhérentes qui a eu lieu le 17 mars à la station de pompage et traitement des eaux d'Uzemain.

Les comptes de 2017, pour des dépenses de 543 448€ en exploitation de 134 000€ en investissement, laissent apparaître un excédent global de 552 692€. Avec les travaux en cours à financer, le président Alain PIERRE a proposé d'inscrire notamment trois chantiers importants de changement de conduites défectueuses : Escles, Dombasle devant Darney et Uzemain dans le cadre de l'aménagement de son centre bourg (pour un total de 1600m).
Au centre d'Uzemain, les travaux conjoints avec les autres réseaux permettront notamment de faire couler les fontaines.
Des demandes de subventions seront effectuées auprès des agences de bassin Rhône- Méditerranée-Corse et Rhin Meuse.

A ces travaux programmés depuis 2014, doivent s'ajouter le remplacement du camion-atelier qui depuis vingt ans permet d'intervenir régulièrement sur les travaux de réparation du réseau et le financement du changement du système de chloration des stations de Escles et d'Uzemain. Toutes ces décisions ont été prises à l'unanimité.

Compte tenu des délais de versement des subventions, de recouvrement des factures et des dépenses imprévues, le syndicat maintient un fond de roulement tout en provisionnant ainsi les financements (autour de 350 à 400 000€) ; ce qui peut paraître relativement important mais nécessaire afin d'assurer la sécurité financière du syndicat et l'objectif vertueux de ne pas avoir recours à l'emprunt permettant notamment de rester bien en dessous du prix moyen du m3 constaté en France.
 



 

Syndicat d'Electricité des Vosges : De nouvelles compétences pour répondre aux attentes des communes adhérentes

   






 

Lors des dernières réunions du Comité, les membres ont approuvé des mesures visant à rendre le Syndicat départemental d'Electricité des Vosges encore plus proche de ses communes adhérentes.

Les décisions prises lors des réunions des comités syndicaux des 8 décembre 2017 et 31 janvier 2018 montrent à l'évidence un volonté de poursuivre l'amélioration des services proposés aux communes vosgiennes adhérentes et faciliter leur mise en œuvre.
Une modification des statuts est proposé aux communes portant sur l'organisation administrative du syndicat et sur l'élargissement de ses compétences.
Partant du constat qu’il n’est pas toujours simple de rassembler le Comité Syndical, puisqu’il mobilise beaucoup d’élus, il a été décidé de réduire le nombre de délégués de 101 à 61.
Toutefois, afin de pouvoir établir un lien direct entre le syndicat et les collectivités adhérentes, des comité locaux membres des intercommunalités se réuniront un fois par an.

Une attention particulière aux besoins de l'électromobilité
Le syndicat suit de près l'évolution des besoins en matière d'électromobilité. De ce fait, il a prévu dans ses nouveaux statuts d'introduire la compétence « infrastructures de recharge des véhicules électriques ».

Eclairage public : Renforcement de la compétence optionnelle.
En qualité d'autorité organisatrice , le syndicat a pour but d'organiser et de gérer le service public de distribution d'énergie électrique, dont le concessionnaire est ENEDIS (ex. ERDF).
Actuellement le syndicat exerce pour les communes qui le souhaitent la maintenance et l'investissement de l'éclairage public.
Celles-ci auront aussi désormais le choix :
- soit de confier au Syndicat l’investissement et la maintenance
- soit de confier au Syndicat uniquement l’investissement, en conservant à leur charge la maintenance de ce réseau.
La poursuite des travaux de détection des réseaux d’éclairage public permettra de disposer d’une cartographie fiable du réseau d’éclairage public des communes ayant délégué la compétence, le réseau d’éclairage public étant qualifié de réseau sensible, les normes relatives à la protection de ces réseaux et des personnes ou biens situés ou travaillant à proximité (réforme anti-endommagement des réseaux) nécessite de pouvoir disposer d'une cartographie précise et fiable des réseaux d’éclairage public.

Communication :
Développement de la communication institutionnelle du SMDEV et développement de projets de communication.
Comme les années précédentes, le SMDEV a pour ambition de développer les supports, moyens et actions de communication externes. La communication est un enjeu essentiel de la bonne conduite des missions dévolues au SMDEV, avant tout envers les collectivités adhérentes. En ce sens, les services du SMDEV poursuivent le développement, avec un prestataire, d'un nouveau logiciel de gestion de chantiers qui est ouvert aux communes par le biais d’un accès web. Ce service permet d’accéder à un suivi du chantier de chaque chantier.
Les supports de communication et le déploiement des échanges dématérialisés permettront de donner plus de lisibilité sur la conduite des opérations de chantier par le SMDEV et assureront un gain de temps dans les échanges et transmissions d'informations.
En 2017, le SMDEV a déjà renforcé ses outils de communication institutionnelle à travers le rapport d’activités, la nouvelle page facebook et des articles de presse.
 



 

Le Québec, invité du centre aéré

   


 

En cette deuxième semaine de vacances scolaires, treize enfants âgés de 6 à 12 ans sont accueillis au sein des locaux du groupe scolaire dans le cadre d'un mini centre aéré organisé par la municipalité en partenariat avec la fédération des oeuvres laïques des Vosges et la caisse d'allocations familiale.

Durant toute cette semaine les enfants ont découvert les us et coutumes et les expressions de leurs cousins québécois. L'expression "Tabernacle" ce célèbre et très connu juron québécois exprimant le mécontentement ou la colère a fait bien rire tous les enfants ! les traditions du carnaval canadien, les danses et les chants ont également contribué à la connaissance de ce pays. La cuisine québécoise et particulièrement les desserts sont venus s'inviter à ce séjour.

Les beignets "queues de castor" et les pancakes préparés par les enfants sont venus en fin de repas de midi régaler les palais les plus difficiles. Pour agrémenter la semaine les enfants ont participé à une mini-olympiade au lycée Claude Gellée à Epinal où ils ont rencontrés ce mardi leurs homologues de Charmes et de Vincey.

Emilie Puaud-Michel, la directrice, Angélique Marchal l'animatrice et Allison Martin, bénévole ont invité les parents à un spectacle de fin de centre aéré où un fort accent québécois s'est fait entendre.

 



 

Assemblée du club du muguet : de précieuses informations

   




 

Accueilli par Maryvonne Brandazzi, Maire-Adjoint et réuni en assemblée générale annuelle à la salle de la mairie sous la présidence de Christine Marandel en présence de Claudie Leroux présidente départementale de génération ainés ruraux et après avoir procéder aux formalités d'usage tels que rapport moral par la présidente, rapport financier présenté pour la dernière fois par Raoul Claudel qui cède sa place après 20 années de comptabilité et le rapport d'activités établi par le vice- président André Strabach, les élections ont permis d'accueillir au sein du comité en qualité de nouveaux administrateurs Evelyne Mercier, Jean-Luc Marchand et Michel Vauthier. Christian Gadnel a été élu au poste de trésorier.

Le maintien à Domicile.
Les solutions à mettre en place afin d'assurer le maintien à domicile des ainés a été expliqué et commenté par Michel Vauthier, conférencier à la MSA Lorraine.
Tout d'abord il faut savoir que près de 20 000 décès par an concernent des personnes de plus de 65 ans, victimes de chutes à domicilie et ce problème est particulièrement accentué lorsque survient un veuvage. Dans ce but il est très important d'aménager son logement et de se préparer physiquement et moralement lorsque la personne est en bonne santé. Dans l'organisation du logement il faut absolument éviter tous les éléments perturbateurs tels que meubles mal placés, fils électriques, objets usuels ou livres posés à même le sol, escaliers ou autres tapis étalés sur sols glissants ! Dégager toutes les zones de passage est un élément primordial tout comme le remplacement de la baignoire par une douche à l'italienne. Un lit à hauteur adaptable est également une sage précaution. Il faut repensé totalement l'aménagement de la maison pour correspondre à la formule de la MSA "Un chez moi adapté est un Chez moi adopté". Pour les plus vulnérables, télé-assistance, portage de repas, aide à domicile et visite de l'infirmière pour la prise de médicaments sont très facilement mis en place à Uzermain.
Le repas servi à la ferme-auberge des sept pêcheurs à Méloménil a renforcé tous les liens d'amitié.

Des membres venus de tous les horizons
Sur 116 adhérents au club du muguet un peu plus de 80 étaient présents à l'assemblée générale ! La plupart des membres habitent Uzemain et les communes voisines, d'autres partis vers d'autres cieux et originaires de la commune gardent ainsi contact avec leur village de coeur et leurs origines.