Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Belote de l'Amicale des sapeurs-pompiers d'Uzemain le 17 novembre à 20heures
Les archives
    2017

    2016

    2015

    2014

    2013

    2012

    2011

    2010

    2009

    2008

    2007

    2006

    2005

    2001

    2016

 

L'agenda du mois

 

 

Restauration scolaire

 

Géolocalisation

 

Les actualités de la commune

Deprecated: Function split() is deprecated in /home/uzemain/www/actualites.php on line 523

Voeux au personnel communal et départ en retraite de Daniel BEAURENAUT

   






 

La cérémonie des vœux au personnel de la commune et du Syndicat Intercommunal des Eaux des Monts Faucilles revêtait cette année une ambiance toute particulière avec le départ en retraite de Daniel BEAURENAUT, pilier du service administratif.

Conseillers municipaux, anciens conseillers, personnel de la commune, du Syndicat des Eaux, et enseignants avaient été conviés à honorer par leur présence celui qui avait pendant 37 ans assuré le secrétariat de la commune et du Syndicat des Eaux.
Avec le départ en retraite de Daniel BEAURENAUT qui avait succédé à André JEROME en 1980 et qui fût recruté par le maire de l'époque Charles REMY, c'est un employé estimé que le maire Alain PIERRE a tenu à remercier:
" Jeune maire, élu à la suite du décès de Charles REMY, j'ai eu, lors de mon élection, besoin d'un copilote, un homme d'expérience connaissant bien notre territoire et ses habitants et désireux avec le conseil municipal d'apporter son concours pour moderniser les équipements, les services et valoriser notre patrimoine. Chacun dans son rôle avec un respect mutuel, nous avons toujours travaillé en parfaite entente."
Daniel BEAURENAUT a gravi les échelons de la fonction qu'il occupait pour obtenir le grade d'attaché en 2005.
Alain PIERRE, après avoir listé les nombreuses tâches qu'un secrétaire doit accomplir en commune rurale a rappelé l'évolution des charges de travail qui lui incombe avec une évolution des moyens électroniques qui n'ont pas forcément simplifié le travail. Plus de moyens, plus d'exigence des tâches administratives supplémentaires à réaliser et encore plus de papier à imprimer…
Le bureau de la mairie, orphelin de son secrétaire ( dernier homme du secteur dans la fonction), compte toujours deux personnes avec le recrutement de Emilie AIZIER qui a pris ses fonctions cette année ; un poste a été créé pour le secrétariat du Syndicat des Eaux avec le recrutement de Charlotte MOUGIN. Les services s'étant restructurés, Daniel BEAURENAUT rassuré pour sa succession pourra profiter d'une retraite bien méritée.
Le personnel communal a été remercié pour le travail accompli soulignant qu'une vingtaine de personnes travaillent pour les services de la commune pour un budget de 300 000€ ; ce qui correspond à un équivalent temps plein de quinze personnes. Pour pouvoir assurer les services demandés, il est fait appel à des emplois subventionnés à hauteur de 120 000€.
"On vous demande beaucoup de disponibilité, d'adaptabilité, et de couvrir un éventail d'activités de plus en plus large. On peut, avec Maryvonne BRANDAZZI ma première adjointe qui gère les services sociaux et scolaires, vous remercier pour la qualité du travail accompli et vous souhaiter une bonne année 2017".
 



 

Cérémonie des vœux de la municipalité

   


 

Tous les habitants sont cordialement invités à participer à la cérémonie des vœux de la municipalité qui se déroulera à la salle polyvalente en présence de Michel HEINRICH Député-maire d'Epinal, de Jackie PIERRE Sénateur, Véronique MARCOT Vice-présidente du Conseil Départemental et de nombreuses personnalités et personnes impliquées dans la vie sociale et économique de la Commune, le :
Samedi 21 janvier 2016 à 15 heures.

Figurent au programme:
Une rétrospective d'événements ou faits d'actualité de l'année écoulée.
L'attribution des récompenses aux lauréats du concours des maisons fleuries organisé par le club du muguet.

Cette traditionnelle cérémonie a notamment pour objet de témoigner aux personnes impliquées dans la vie économique et sociale de la commune la reconnaissance et les remerciements qui leur sont dus.


Cette invitation me permet également de souhaiter à tous les manuziens et manuziennes et notamment à ceux et celles qui ne pourront pas se rendre à la cérémonie, une bonne et heureuse année 2017.

Alain PIERRE
Maire d'Uzemain
 



 

La distillation: le savoir-faire des anciens expliqué aux élèves

   






 

Elément du patrimoine rural, le savoir-faire de la distillation se transmet fort heureusement de père en fils. Avec la transformation d'un ancien lavoir en distillerie en 1990, La commune d'Uzemain participe à la transmission de cette culture rurale. Une culture qui éveille la curiosité des enfants découvrant que les anciens savaient faire beaucoup de choses pour subvenir aux besoins de leur famille.

Lors de leur dernière journée de classe avant les vacances les élèves des cours élémentaires et moyens se sont rendus avec leurs enseignantes à l'atelier communal de distillation où Marcel BRICE domicilié au Roulon procédait à la distillation de ses mirabelles récoltées à la fin de l'été.
Opalyne, élève de cm2, ses copines et copains se sont particulièrement montré intéressés en posant bon nombre de questions telles que, d'où viennent les fruits? , comment les conserve - t - on jusqu'à maintenant ? et surtout comment se transforment ils en alcool ?
Marcel BRICE a alors expliqué aux élèves que les mirabelles, récoltées en famille au mois d'août dernier, proviennent de ses vergers. Il les a ensuite conservé dans des tonneaux. Après la fermentation il lui faut maintenant procéder à l'étape finale qui est la distillation. Arrivé de très bonne heure à l'atelier communal il verse à chaque fois 80 à 100 kgs de mirabelles dans le foyer de l'alambic. Puis grâce à un généreux feu de bois qu'il lui faut constamment surveiller, il chauffe les fruits. Au bout d'un moment, les vapeurs d'alcool dégagées montent alors dans le serpentin de l'alambic où tout en voyageant dans un grand bac rempli d'eau elles se refroidissent et se transforment alors en alcool pur.
Opalyne a conclu la visite par un "ça sent bon" résumant le sentiment général tant l'odeur de la mirabelle se répandait voluptueusement au sein du local.